PARTAGER

La Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts), «plus que par le passé, devra rester cet outil irremplaçable de lutte et de conquête» pour le développement du pays, le progrès de l’Afrique et du monde, a affirmé samedi à Dakar son secrétaire général Mody Guiro, à l’ouverture d’un symposium organisé dans le cadre de la célébration des 50 ans de son organisation syndicale.
La rencontre était axée sur le thème «La Cnts, cinquante ans après sa création : Quelles perspectives pour consolider son leadership et relever les défis du monde du travail». M. Guiro a rappelé à cette occasion que son syndicat n’a jamais cessé d’œuvrer pour assurer de meilleures conditions de vie des travailleurs et des populations ainsi que pour le développement socio-économique du Sénégal. Il a longuement insisté sur le parcours de son syndicat depuis sa création, avant d’assurer que «malgré toutes les agressions (subies), la Cnts est restée debout». «Elle a survécu grâce à la détermination et à l’engagement des femmes et des hommes très valeureux», a-t-il expliqué, citant plusieurs noms de leaders et membres influents qui se sont battus pour cette organisation syndicale.
Des officiels, d’anciens ministres, des représentants d’autres syndicats, des travailleurs affiliés à la Cnts, des membres du patronat, des élus ont pris part aux travaux de ce symposium. Des représentants d’institutions internationales basées à Dakar ont aussi participé aux travaux. Des délégués venus du Niger, du Bénin, du Congo Brazzaville, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Togo, de la République de Guinée, de la Turquie, de la Mauritanie, de la Tunisie, du Gabon et de la Belgique étaient présents lors de ce symposium qui entre dans le cadre de la célébration des 50 ans de la Cnts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here