PARTAGER

Sa «Librairie dehors» est sise au cœur de Sandaga, le long de l’avenue Jean Jaurès. De son recoin de chineur de bouquins, Talla Fall voit timidement défiler les caravanes de coalitions en lice pour le scrutin du 30 juillet depuis le début de semaine. Il n’empêche : «Elles sont bruyantes et ennuient les gens.» Pour ce commerçant, les élections législatives ont des enjeux pour le pays : «Les députés travaillent pour la Nation. Il ne faut pas tricher avec cela, car ils doivent faire de bonnes lois une fois élus.» D’après lui, la 12ème Législature «n’a rien fait, ils ont juste bouffé l’argent du Peuple». M. Fall estime que «les choses étaient différentes du temps de Wade où les députés étaient plus indépendants». Il affirme avoir retiré sa carte et compte bien, le jour j, la donner pour constituer «une majorité à l’opposition au régime en place», gage, selon lui, d’une Législature composée de députés «indépendants et transparents».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here