PARTAGER

Aboubacar Sadikh Ndoye, membre du Mouvement pour la renaissance républicaine (M2R), espère intégrer l’Assemblée nationale pour poursuivre son combat. Membre du Parlement des jeunes en 2006, comme il le fait savoir, le Rufisquois qui a intégré depuis 1993 l’Association des éclaireurs compte se battre pour la cause des enfants et celle de l’environnement.

Qu’est-ce qui a motivé votre candidature aux Législatives ?
Je m’active depuis 10 ans pour une meilleure prise en charge des problèmes de mes concitoyens. Je suis plus présent dans la défense des enfants et de l’environnement. J’ai été déçu par les Législatures précédentes. L’Assemblée sortante a échoué sur les questions de jeunesse et de protection de l’environnement. Il faut que cela change. Quand on représente les populations sénégalaises, on doit les défendre surtout celles  plus vulnérables. Si on ne le fait pas, la communauté se lève et reprend sa voix. C’est ce qui va se passer pour ces élections.
Quel sera votre combat en tant que député ?
Député, je vais demander l’ouverture d’une enquête parlementaire sur l’installation de la centrale à charbon de Bargny. Un projet qui tient à cœur le président de la République et que, paradoxalement, les populations de Bargny, Sendou et Rufisque désapprouvent avec véhémence du fait de son impact sur l’environnement et le cadre de vie. L’autre enquête parlementaire que je vais demander porte sur l’identification des nombreux Africains qui voulaient traverser l’Atlantique pour aller en Europe et retrouvés morts au large des côtes libyennes. Nous nous efforcerons d’obliger l’Etat à renforcer la protection des enfants face aux nombreuses menaces. Nous comptons en ce sens proposer des lois d’application stricte contre toute forme d’exploitation, de mendicité et de sévices physiques et traumatiques sur les enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here