PARTAGER

L’exclusion de Moustapha Diakhaté de l’Apr continue de susciter des réactions. Pour le secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr, cette «exclusion s’imposait». Ce responsable politique de l’Apr qui salue cette décision, soutient qu’elle «n’est point une entorse à la démocratie interne» de leur parti. Pour M. Sarr, c’est «une alerte à celles et ceux qui n’ont plus l’intelligence des situations et qui ont perdu de vue les priorités des Sénégalais». Pour­suivant ses propos, ce membre du parti présidentiel déclare que «l’on ne saurait accepter un courant dans notre parti». Concernant le fonctionnement de leur parti, Moïse Sarr souligne : «Nous avons ardemment œuvré à en faire ce qu’il est, à définir ses espaces d’échanges et de réflexion qui n’ont jamais été clos». Partant de ce fait, il estime que «le courage politique commande de s’assumer». D’après lui, «la finesse et la responsabilité politiques au­raient pu conduire Monsieur Diakhaté à reconnaître son choix de s’écarter délibérément de la trajectoire du parti et à en tirer de lui-même toutes les conséquences de droit».
Ce responsable politique de l’Apr qui dit être «fidèle aux valeurs qui ont toujours guidé» son action, appelle l’ensemble de ses «camarades à resserrer les rangs pour amplifier la dynamique de transformation profonde de notre pays engagée depuis 2012». Et Moïse Sarr d’ajouter : «Elles sont nombreuses les préoccupations de nos compatriotes, et le baromètre de ce nouveau mandat a été placé très haut. Notre seule et unique préoccupation demeure la satisfaction des attentes légitimes de nos compatriotes.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here