PARTAGER

Rassuré par rapport à l’approvisionnement du marché en oignon, Momar Ndao nourrit une crainte par rapport à la pomme de terre. A en croire le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen), les prix ont flambé à cause d’une offre insuffisante du produit. Pour réduire la marge appréciable entre grossistes et détaillants, M. Ndao insiste sur sa demande d’homologation des prix ou un arrêté d’autorité comme le ministre du Commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme l’avait annoncé à l’Assemblée nationale lors de la dernière législature. Le moment est plus que propice pour prendre une telle décision, selon lui. «L’espace des fêtes permet au ministre de prendre un arrêté et de fixer d’autorité un prix. Il y a un prix qui est toujours conseillé, qui est de 250 f le kg», dit Momar Ndao.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here