PARTAGER

Auteur d’un triplé retentissant, Lionel Messi a qualifié à lui tout seul l’Argentine pour le prochain Mondial en Russie (3-1). Un exploit qui fait entrer «La Pulga» encore plus dans la légende.

Une grande partie de la presse mondiale ne voulait pas imaginer un tel scénario. Barragiste au coup d’envoi de la dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 de la zone AmSud, l’Argentine de Lionel Messi risquait gros face à l’Equateur. Cristiano Ronaldo en route pour la Russie, personne ne souhaitait voir «La Pulga» rester à quai et voir le Mondial être privé d’un énième duel à distance entre les deux stars du ballon rond. Le phénomène Messi est finalement passé par là.
Auteur d’un fantastique triplé, le numéro 10 de la sélection albiceleste a qualifié à lui tout seul son pays (3-1). Trois buts qui ne doivent pas occulter un jeu argentin loin d’être séduisant, mais ce mercredi matin, les Argentins et la presse locale s’en moquent bien. Il suffit d’ailleurs de lire le titre du célèbre quotidien argentin Olé pour se rendre compte que le soulagement et l’hommage rendu à Messi priment sur la manière : «A la hauteur de Dieu.» Rien que ça. Même son de cloche chez Clarin : «Le génie de Messi nous envoie au Mondial.»

La presse rend hommage au Dieu Messi
Encensé de toutes parts, le joueur du Fc Barcelone a toutefois reçu un traitement de faveur là où il régale chaque week-end, en Espagne, et ce, aussi bien chez les Catalans que les Madrilènes. Ainsi, Mundo Deportivo souligne un «Messi sublime qui envoie l’Argentine au Mondial», tandis que AS titre : «Messi est Mondial.» Enfin, Marca s’incline devant «Le génie du football mondial». Un hommage unanime qui est bien évidemment loin d’être le seul.
Porté aux nues, Messi, qui n’a pas pour habitude de s’exprimer énormément face aux médias, a toutefois fait une petite entorse à sa ligne de conduite. Tout heureux, le leader argentin a fait part de son soulagement. «Ç’aurait été une folie de ne pas être au Mondial, pas seulement pour moi, mais pour toute l’Argentine. Cela nous apaise, parce qu’on était tous inquiets. On aurait dû être qualifiés bien avant. Nous avions peur d’être éliminés, mais nous avons réussi et la sélection va grandir. Ça va être autre chose. Ça fait longtemps que plusieurs joueurs ont été contestés alors qu’ils ont joué des finales. D’autres le sont toujours. C’est un jour important pour tous. J’espère maintenant que la chance nous sourira parce que ce qu’il s’est passé au Brésil (défaite en finale contre l’Allemagne en 2014) et à la Copa América a été injuste.»
Reste que si Lionel Messi a été à la hauteur des attentes placées en lui, le reste de la sélection albiceleste devra faire beaucoup plus pour que «La Pulga» soulève enfin un trophée majeur avec son pays.
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here