PARTAGER

Mauvais signe. La Fifa a annoncé que sa commission d’évaluation pour la Coupe du monde 2026 effectuerait une seconde visite au Maroc. Elle n’était pas prévue dans le processus de sélection du pays-hôte. Les inspecteurs de la Fifa avaient relevé plusieurs lacunes dans la proposition marocaine, au terme de leur visite initiale, la semaine passée. Elles concernent notamment les infrastructures et les droits de l’Homme. Associated Press a en effet révélé que le comité de candidature du Maroc n’avait pas inscrit dans son dossier l’existence d’une loi anti-Lgbt. Cette deuxième visite semble motivée par ces «lacunes». La Fifa n’a pas fait part de son intention de renvoyer également ses inspecteurs aux Etats-Unis, au Mexique et au Canada, les trois pays engagés dans une candidature commune au Mondial 2026.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here