PARTAGER

Les Lions du basket ont terminé à la tête du tournoi de Maputo en enregistrant deux victoires et une défaite. Une première place sauvée grâce à leur jeu intérieur.

L’Equipe nationale masculine de basket du Sénégal a terminé à la première place du Groupe D, à l’issue du tournoi de Maputo, au Mozambique, comptant pour les éliminatoires du Mondial 2019, prévu en Chine. Avec deux victoires face à la Centrafrique (75-60) et le Mozambique (60-52) contre une défaite face à la Côte d’Ivoire (67-60), les Lions ont dû batailler ferme pour conserver leur statut de favoris du tournoi.
Une première place satisfaisante malgré la prestation moyenne de la bande à Malèye Ndoye, qui a souvent usé des forceps pour venir à bout des Fauves et des Mambas.
Si les conditions de préparation, calées seulement en trois jours, n’ont pas aidé le nouveau sélectionneur Abdourahmane Ndiaye «Adidas» à asseoir des schémas de jeu huilés, les blessures des deux cadres de l’équipe, Mouhammed Faye (ailier) et Hamady Ndiaye (pivot), ont naturellement perturbé les plans du staff technique. En plus de cela, il faut ajouter le long trajet de près de 24 heures, effectué par les Lions pour rallier Maputo, après un court passage à Dakar.
Des conditions difficiles et imprévues avec lesquelles il faudra désormais composer lors des prochaines sorties de l’Equipe nationale (en juin prochain) avec la nouvelle formule de la Fiba pour les éliminatoires du Mondial 2019.
Fort de ce constat, il faut noter que dans l’ensemble, l’équipe n’a pas été séduisante lors de la phase aller de ces éliminatoires. Surtout au niveau du jeu extérieur où la copie rendue lors des trois matchs est très inquiétante ; marquée par le manque d’adresse criard des hommes de «Adidas». Avec des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : contre la Centrafrique (7/12), la Côte d’Ivoire (2/13) et face au Mozambique (6/22).
En l’absence de Mouhammed Faye, blessé contre la Centrafrique, Lamine Sambe et Xane D’Almeida ont tenté de prendre le relais sur les shoots extérieurs. Inexistants lors des deux premiers matchs (1/3 et 0/5), ils se sont réveillés dans le dernier match contre le Mozam­bique.

Alcès Badji, Youssoupha Ndoye et les autres
Pour cette rencontre face au pays hôte, le meneur des Lions reste le meilleur artificier sur 3 points avec un stat’ de 4 sur 8, alors que l’un des meilleurs à ce poste, le capitaine Malèye Ndoye, a rendu une copie vierge sur cinq tentatives (0/5).
Le meilleur scoreur du match contre le Mozambique, côté sénégalais, a été Alcès Badji (14 pts, 13 rebs, 34 : 48 mn). Il a été très présent dans le jeu intérieur des Lions. C’est d’ailleurs dans ce secteur-clé que les Lions ont répondu présent durant les trois matchs (19/28, 15/29 et 15/27). Malgré l’absence de Hamady Ndiaye, les «Big mens» ont su garder la maison. C’est le cas de Youssoupha Ndoye, auteur d’un bon tournoi. En plus de sa présence aux rebonds, il a amélioré ses shoots extérieurs.
Si le bilan n’a pas été reluisant, coach «Adidas» dispose suffisamment de temps pour apporter les correctifs nécessaires pour la phase retour en juin, à Dakar. Surtout avec le retour du pivot des Wolves de Minnesota, Gorgui Sy Dieng, ou encore de Maurice Ndour, absents à Maputo.

Rectificatif  : Le Sénégal premier de sa poule 

Contrairement à ce qui a été écrit dans l’édition du lundi (Quotidien N°4511), le Sénégal est bel est bien premier du Groupe D à l’issue de la phase aller des éliminatoires du Mon­dial 2019, disputée à Maputo. Comme d’ailleurs, l’atteste le site de Fiba-Monde.
Avec deux victoires contre une défaite (190 pour -184 contre), la bande à Malèye Ndoye termine en tête, devant le Mozambique (177-165) qui totalise le même nombre de points même s’il dispose d’un meilleur goal-average (12 contre 6). Le goal-average particulier ayant départagé les deux premières équipes. Toutes nos excuses à nos lecteurs.

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here