PARTAGER

L’Equipe nationale masculine s’envole cet après-midi pour Maputo dans le cadre de la phase aller des éliminatoires du Mondial 2019. Un tournoi décisif pour la qualification face à la Centrafrique, la Côte d’Ivoire et le Mozambique.

Avec l’arrivée du nouveau sélectionneur des Lions, Abdourah­mane Ndiaye «Adidas», le temps court de la préparation, l’étape de Maputo ne s’annonce pas comme une partie de plaisir pour les Lions du basket en direction de Maputo où va se jouer le tournoi de qualification, face à la Centrafrique, la Côte d’Ivoire et le Mozambique.
Conscient de cela, le technicien sénégalais, qui a entamé hier à Marius Ndiaye la préparation avec son groupe, compte s’appuyer sur l’état d’esprit pour réaliser un bon parcours. «On va beaucoup jouer le mental, qu’ils aient de l’engagement, de l’envie, de la détermination, l’esprit combattant. On va à la bataille et il faut qu’ils aient cet envie d’aller jusqu’au bout», a indiqué «Adidas», à l’issue de la séance matinale d’hier.
Faut noter que le groupe est constitué en grande partie des joueurs qui ont disputé le dernier Afrobasket 2017. «C’est la première fois qu’on se voit. On a essayé d’organiser un peu les attaques. J’ai été agréablement surpris par la vitesse de compréhension des gens. Ils ont une culture basket. Et je compte sur leur culture basket. Ils ont bien compris ce que je voulais par rapport aux mouvements. Ils l’ont bien exécuté avec la vitesse», s’est réjoui le technicien qui espère bénéficier des quelques oppositions durant la phase de préparation pour mieux consolider son équipe.

Les anciens en guise de relais
Pour cela, «Adidas» pourra compter sur ses cadres tels que le capitaine, Malèye Ndoye, Mou­ham­med Faye ou encore Xane D’Almeida. Une tâche dévolue en grande partie au capitaine Malèye, l’un des plus capés de la Tanière. «Mon rôle est d’être le relais du coach sur le terrain. Je connais sa philosophie, son tempérament. Ce sera à moi d’aider les autres à s’adapter le plus rapidement possible», dira-t-il.
Content de revenir en sélection, l’ailier des Lions sait que la tâche ne sera pas facile. «On n’a pas le temps de préparation. On essaie d’assimiler les systèmes le plus rapidement possible et d’aller en mission commando», promet Malèye Ndoye. Soulignant que «Adidas» «a coaché presque la moitié de l’équipe. Ça aide à connaitre ses systèmes. Mais, le plus important, c’est d’aller représenter dignement le Sénégal et de ramener le plus de points possibles.»
A noter que les Lions effectuent leur première sortie à Maputo vendredi contre la Centrafrique, avant d’affronter la Côte d’Ivoire puis le Mozambique.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here