PARTAGER

A moins d’un mois du début du Mondial de basket féminin en Espagne, le secteur de la Mène inquiète le plus le sélectionneur des Lionnes. Composée en grande partie de jeunes joueuses, ce poste stratégique pourrait être, une fois de plus, occupé, à défaut, par les Arrières, plus expérimentées et capables d’animer ce secteur.

Le sélectionneur de l’Equipe nationale féminine de basket affiche une certaine inquiétude quant au secteur de la Mène où on note un manque de profil-type. Et cela, à moins d’un mois du Mondial féminin prévu à Tenerife, en Espagne (22 au 30 septembre). «Aujourd’hui, s’il y a un secteur qui m’inquiète, c’est celui de la Mène. Pour le moment, je ne sais si on va prendre deux ou trois meneuses ou deux ou trois arrières. C’est un secteur qui est un peu sensible», a confié Cheikh Sarr. Le problème est que pour ce poste stratégique, il y a de jeunes joueuses inexpérimentées, même si le coach peut aussi compter sur certaines cadres capables de répondre à son attente. Soulignant toutefois disposer de joueuses capables d’évoluer au poste de la Mène et de parer à toute éventualité, le technicien souhaite pour le moment, utiliser chaque joueuse sous son registre. «J’ai appelé 5 joueuses à la Mène, il faut qu’elles travaillent dans ce domaine. Maintenant, s’il y a des difficultés, on a des joueuses pour pallier dans ce secteur», a-t-il précisé.
Quant aux deux autres secteurs du jeu, l’ancien coach des Lions affiche une certaine tranquillité. «On a les joueuses qu’il faut avec une bonne complémentarité dans les deux secteurs. Il n’y a vraiment pas de soucis à se faire. Il y a assez de satisfactions à ce niveau», a rassuré Cheikh Sarr.
En plus des joueuses en place, le coach pourrait compter sur les services de l’une des cadres de la Tanière, Mame Marie Sy, toujours attendue par le staff technique. Interpellé sur la question, il dit attendre «la visite médicale qu’elle devait faire entre hier (lundi) et aujourd’hui (mardi). Si c’est concluant, elle peut nous rejoindre. C’est une Lionne qui peut beaucoup apporter à l’équipe».
Deux fois championne d’Afrique, Mame Marie Sy pourrait ainsi rejoindre le groupe en France lors de la seconde phase de la préparation, prévue lundi prochain. En attendant, le groupe des 19 Lionnes poursuit sa préparation au stadium Marius Ndiaye avec deux séances quotidiennes au programme.
En France, le staff technique prévoit de jouer deux matchs amicaux «contre Tarbes et une équipe de première division». Ensuite, il y a le tournoi d’Antibes, auquel les Lionnes vont participer. Un tournoi qui va réunir les Etats-Unis, la France et le Canada. Le départ pour Tenerife est prévu le 18 septembre prochain où le staff technique espère disputer un ou deux matchs amicaux avant le début de la compétition.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here