PARTAGER

Qualifié pour la quatrième fois en quart de final (2007-2011-2017 et 2019), après 7 participations à une phase finale de Coupe du monde, l’Equipe nationale rencontre aujourd’hui le Portugal pour une place historique en demi-finale. Un adversaire que le sélectionneur des Lions prend très au sérieux. «On va garder la concentration et la sérénité. En terminant à la première place de la poule C, nous avons pu éviter le Brésil. N’empêche le Portugal reste un adversaire qu’il faut respecter. C’est l’un des ténors de cette discipline. Nous allons continuer le travail», a confié le technicien sénégalais. Un match qui sera aussi intense et tactique que celui livré contre les Emirats Arabes Unis (3-1), lors de la dernière journée de la phase de groupes. Une victoire obtenue durant la troisième et dernière période du match avec un petit score (3-1) que l’on ne voit pas souvent dans le football de plage. Le système défensif mis en place par les deux staffs techniques explique le score, selon le technicien sénégalais. «On a joué un match très tactique et physique. L’adversaire a joué sur un système défensif que nous avons l’habitude de mettre en place, la bascule à 2, je peux même dire que c’est l’un de nos points forts. Cela se reflète sur le résultat parce qu’il est très rare de voir des scores comme ça en beach soccer (3-1). Il fallait patienter, leur laisser le ballon et jouer sur des contres. C’était compliqué en première et deuxième périodes mais on a pu trouver la solution dans le dernier tiers-temps.» Une stratégie que Ngalla Sylla devrait certainement adopter face à l’un des favoris de cette compétition pour décrocher une qualification historique en demi-finale. Le match est prévu aujourd’hui à 20 heures 50.
wdiallo@lequotidien.sn
(Avec wiwsport.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here