PARTAGER

Quarts de finaliste en 2007 et en 2011, Sénégalais et Nigérians s’apprêtent à jouer une nouvelle fois, les ambassadeurs du beach soccer africain à la Coupe du monde qui va se disputer du 27 avril au 7 mai, à Nassau, capitale des Bahamas. Les deux équipes sont des habituées du tournoi. Le Sénégal a déjà connu cinq éditions (2007, 2008, 2011, 2013 et 2015) et le Nigeria quatre (2006, 2007, 2009 et 2011). Autant dire que ces équipes ne partent pas en terre inconnue même si les Bahamas vont abriter pour la première fois une compétition de la Fifa. Cu­rieu­sement elles ont passé ensemble à deux reprises le premier cap. En 2007, à Rio de Janeiro, le Sénégal avait échoué en quart de finale face à la France (3-6) et le Nigeria devant l’Uruguay (1-3). Quatre années plus tard, rebelote. A Ravenne, en Italie, le Nigeria s’était incliné de justesse, après prolongations, face au Brésil (8-10) et le Sénégal avait échoué dans des conditions à peu près semblables face au Portugal, une des grandes puissances de la spécialité (4-4 et 2 tirs au but à 3). Autant dire que les deux représentants africains ne manquent pas d’expérience et qu’ils ont un rôle à jouer dans cette 9e édition de la Coupe du monde de beach soccer, d’autant que le premier tour paraît largement à leur portée.
Wiwsport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here