PARTAGER

Loin du regard des éliminatoires du Mondial Russie 2018 et de son euphorie, se joue la sœur cadette des Coupes du monde depuis vendredi dernier. Après deux journées disputées, le bilan des représentants africains est moins reluisant. Casés dans les poules A, B, C et D, les représentants africains sont dos mur après deux matchs disputés. Avec une victoire et une défaite chacune sauf la Guinée qui a un match nul et une défaite, toutes les équipes africaines engagées dans ce Mondial cadet ont pour obligation de gagner leur troisième match de poule au risque d’être obligés de revenir très tôt à la maison.
Dans la poule A, le Ghana, après avoir battu la Colombie pour son premier match, s’est fait punir par les Usa au second match. Pour éviter tout malentendut, les Black Starlets doivent impérativement battre l’Inde, le pays hôte qui ne joue que pour l’honneur. Mal embarqué avec une défaite au début de la compétition, le Mali s’est très bien racheté en dominant la Turquie lors de sa seconde sortie. Mais pour s’assurer une place en 8ème, il lui faudra aussi battre la Nouvelle Zélande pour son troisième match. Toutefois, un nul pourrait éventuellement faire l’affaire. Auteur d’une défaite et d’un nul pour ses deux premiers matchs, le Sily National de la Guinée n’a d’autre choix que de gagner son troisième match et espérer. La Guinée, contrairement aux autres pays, n’a pas son destin en main. Enfin le Niger. Victorieux lors de sa première sortie, il s’est écroulé contre l’Espagne en perdant par 4 buts à zéro. Face au Brésil, le Mena doit faire preuve de beaucoup de caractère pour sortir du piège du leader du groupe.

Afriquesports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here