PARTAGER

Capitaine de l’Equipe nationale U19, Jean Jacques Boissy, s’est exprimé sur le tirage des groupes pour la Coupe du monde «Grèce 2019» et qui fait des Etats-Unis, de la Nouvelle Zélande et de la Lituanie, les adversaires du Sénégal dans le groupe A.
Pour le jeune Lion, ils ont des chances de s’en sortir. Mais pour cela, il leur faudrait une meilleure préparation de la compétition, a-t-il confessé dans un entretien avec Basket221.

Jean-Jacques, quelle est votre première impression après ce tirage ?
Ce ne sera pas une poule facile. Mais je sais qu’on aura l’effectif et qu’on pourrait s’en sortir. C’est bien faisable.

Vous ne craignez donc pas des adversaires comme les Etats-Unis ?
Non aucune crainte ! On sera, pour chaque équipe, cinq dans le terrain avec un ballon. Donc rien à craindre, d’autant plus que personnellement j’ai eu la chance une fois de jouer contre cette équipe des Etats-Unis. On peut les tenir en échec.

Et qu’est-ce qui devrait être la clé du succès face aux Etats-Unis ou dans la compétition ?
Je pense que d’abord c’est le mental. Il faut un très bon mental. Que l’on ne soit pas complexé, après bien défendre, notamment sur les contre-attaques.

Vous espérez donc aller loin dans cette compétition ?
Oui ! Le podium est notre objectif, pour les coaches et nous. Mais pour en arriver à ce stade, il nous faut une bonne préparation, meilleure que celle de l’Afrobasket passé.

Justement, que faut-il donc faire pour rendre meilleure la préparation ?
Il faut d’abord augmenter le temps de préparation, augmenter le temps du stage en internat. Il faudrait améliorer les conditions d’hébergement, renforcer le matériel sportif de travail. Je pense qu’il faudra également organiser beaucoup de matchs de préparation avec des Equipes nationales de haut niveau ou avec l’Equipe nationale séniors des locaux.
Basket221

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here