PARTAGER

Le débat actuel autour des questions pétrolières, entretenu principalement par une opposition qui, en vérité, n’a jamais accepté sa cinglante défaite à la dernière élection présidentielle, me conduit à soumettre à votre très haute attention ce qui suit :
1-J’ai la conviction profonde que la réelle motivation de cette opposition est l’instauration à tous prix d’un climat de tension artificielle dans l’unique but de créer une situation insurrectionnelle et compromettre les immenses et réels efforts que vous ne cessez de faire pour apaiser tous les fronts, en appelant les Sénégalais au travail, pour la réalisation de vos importants projets au bénéfice exclusif des populations.
2-Tous les gestes de bonne volonté que vous faites pour la réussite du dialogue que vous avez lancé sont considérés par les adeptes de la surenchère comme des reculades résultant de leur pression.
Après que vous ayez sans contrainte accepté le consensus autour des animateurs des concertations, ils ont exigé la délocalisation du lieu des rencontres, avant de réclamer la mise à l’écart de Monsieur Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur, puis la suppression pure et simple du vocable «ministère de l’Intérieur» sur tous les documents.
Dans une fuite en avant qui cache mal leur réelle volonté de rejet de toute proposition émanant de vous, ils exigent désormais des démissions tous azimuts, en appelant à des manifestations régulières incompréhensibles et inacceptables, au moment même où la justice est saisie.
Manifestement, des stratégies bien planifiées tendant à multiplier les provocations et à semer le trouble et le désordre sont en train d’être mises en œuvre.
3- Devant une telle situation, vous avez Monsieur le président de la République et cher frère la confiance des Sénégalais et donc la responsabilité pour préserver la tranquillité et la paix sociale.
Personne dans ce pays ne doute de votre capacité à faire face en toutes circonstances, quand les intérêts supérieurs de la Nation sont en jeu.
Ceux-là qui ont été rejetés par le Peuple souverain n’ont aucune légitimité pour imposer leurs points de vue et tenter vainement par des manifestations intempestives de déstabilisation, d’entraîner notre pays vers un chaos tout à fait improbable.
Que Dieu vous garde !
Veuillez agréer, Monsieur le président de la République et cher frère, l’expression de mes sentiments de profond respect et d’indéfectible attachement !
Affectueusement

Grand Bass
bassiroufaty@hotmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here