PARTAGER

Monsieur Mamadou Ndoye, ancien ministre de l’Education de Base, a affirmé péremptoirement sur les ondes de la radio Sud Fm que le Président Macky Sall lui avait fait une proposition comportant 2 choix au lendemain de son élection à la tête de la Ligue démocratique. Selon ses dires qui ne sont étayés par aucune preuve, Monsieur Ndoye affirme qu’il avait le choix soit d’être nommé ministre-conseiller soit recevoir mensuellement 4 millions de francs Cfa. L’ex Secrétaire général de la Ld clame haut et fort avoir refusé le poste de ministre-conseiller mais accepté les 4 millions mensuels pour le financement de son parti. Selon toujours Monsieur Ndoye, les 4 millions ont été versés régulièrement dans les caisses de la Ld. Qu’est-ce qui a poussé Monsieur Ndoye à faire cette révélation sans preuve et sans intérêt dans le débat politique qui préoccupe les Sénégalais ? Monsieur Ndoye nage véritablement à contrecourant.
Le débat qui mérite d’être mené se trouve ailleurs. L’ex Secrétaire général de la Ld ne semble pas être un homme d’Etat car il est incapable de garder des secrets. Avec cette sortie malheureuse, Monsieur Ndoye a donné des signes d’immaturité politique et de manque de sagesse pour son âge. Pourtant, le parcours syndical et politique de Monsieur Ndoye aurait dû empêcher cet homme respecté de rendre publique sa conversation supposée avec le chef de l’Etat. Un homme de son envergure et de son rang doit savoir que rendre publics les échanges avec le président de la République comme il l’a fait, peut affaiblir l’Etat et son chef avec toutes les conséquences induites. Un homme d’Etat doit mourir avec certains secrets comme Djibo Ka vient de le faire. Si tous les citoyens en particulier, les hommes politiques, rendaient publics les secrets qu’ils détiennent, le pays allait être déstabilisé et ingouvernable. Peut-être que Monsieur Ndoye ne mesurait pas la gravité des propos tenus sur les ondes de la radio Sud Fm. Par principe, les acteurs politiques devraient condamner fermement les propos de Monsieur Ndoye, qui peuvent créer un déficit de confiance entre alliés et autres parties prenantes du paysage politique.
Si les propos de Monsieur Ndoye étaient vrais, il aurait dû les partager d’abord avec la direction de son parti et manifestement ce n’est pas le cas, si on se fie aux déclarations du porte-parole de la Ld.
Tout semble indiquer que les révélations de Monsieur Ndoye sont fausses. Son parti crie sur tous les toits qu’il n’a jamais reçu un franc du Président Macky Sall. Pour sa crédibilité, l’ex Sg de la Ld a l’obligation d’apporter les preuves de ses allégations. S’il s’avère et c’est probable que Monsieur Ndoye a dit des contre-vérités, il ne lui resterait plus qu’à demander publiquement pardon au président de la République, à la Ld et aux Sénégalais. Il devrait ensuite arrêter la politique et faire autre chose. Monsieur Mamadou Ndoye a vraiment tort.
L’ex Secrétaire général de la Ld a surpris et déçu beaucoup d’observateurs et d’hommes politiques et même son parti. On peut se demander si l’homme est digne de confiance et heureusement, il a quitté la direction de la Ld. En tant que membre actif de Bby, pourquoi l’ex Sg de la Ld cherche-t-il à nuire au président de la République ? Depuis 2012, la Ld gouverne avec le Président Macky Sall. Elle est dans le gouvernement et au Parlement. Pour quelles raisons Monsieur Ndoye met-il sur la place publique une conversation supposée avec le président de la République ? En quoi ces révélations feront-elles avancer le pays ou la Ld.
A supposer que les propos de Monsieur Ndoye soient vrais, le président de la République a le droit d’utiliser les fonds politiques comme ses prédécesseurs pour appuyer et soutenir l’Armée et autres forces de sécurité, les chefs religieux, les Sénégalais nécessiteux et en détresse, ses alliés politiques, etc. Sans fonds politiques, personne ne pourrait gouverner le pays. Tous les imprévus budgétaires sont pris en charge par les fonds politiques de la présidence de la République. Sachant tout cela, j’invite à la modération les présidentiables sinon il y aura du wakh wakhet demain.
Pr Demba SOW
Ancien Député

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here