PARTAGER

Beaucoup de Sénégalais seraient bloqués à cause de la nouvelle mesure consistant à faire le test du Covid-19 à 40 mille F Cfa, selon Mor Kane. Le député Pds de l’Europe du Sud dénonce et affirme que le gouvernement du Sénégal veut retirer les 12,5 milliards distribués à la diaspora dans le cadre du Force Covid-19.

«Il y avait mieux à faire» : c’est la note du député Mor Kane à la gestion du Covid-19 par le gouvernement. L’élu du Parti démocratique sénégalais estime d’ailleurs qu’on devait puiser dans le fonds du Covid-19 de 1 000 milliards pour construire des hôpitaux équipés pour prendre en charge les Sénégalais et que personne n’ait besoin de se rendre à l’étranger à l’avenir. «Le ministre de la Santé devrait tirer des enseignements de cette crise sanitaire qui a entraîné une crise économique au Sénégal. Toute l’économie est paralysée. Le gouvernement devrait subventionner les denrées alimentaires et les factures d’eau et d’électricité. C’était mieux que de distribuer des denrées alimentaires», a dit cet originaire de Kébémer. En outre, il constate que les autorités se sont «empressées» de lever les mesures restrictives liées à la pandémie. «Le gouvernement a fui ses responsabilités. Si le confinement était maintenu jusque-là, je pense qu’on serait parvenu à maîtriser la pandémie», parie M. Kane. En sus de cela, le député de l’Europe du Sud voit derrière la décision de faire payer le test à 40 mille francs Cfa aux voyageurs «une manière pour le gouvernement du Sénégal de retirer les 12,5 milliards qu’il a mis à la disposition des Sénégalais de l’extérieur dans le cadre du Force-Covid-19». Il révèle ajoute : «Chaque jour, 300 personnes sont testées à Touba moyennant 40 mille chacune. Si on fait le calcul, cela fait des milliards.»

«S’il devait rester un seul militant au Pds, ce serait moi»
Par ailleurs, dans un contexte où le Pds fait face à de nombreux départs, le responsable libéral réitère sa «fidélité» à Wade. «S’il devait rester un seul militant au Pds, ce serait moi. Le Pds a fait l’objet de trahison de la part de certains de ses militants qui, pourtant, doivent leurs postes de responsabilité au parti. La perte du pouvoir n’a rien changé au dynamisme du Parti démocratique sénégalais. Il n’y a pas d’avenir flou pour le Pds qui vit normalement», a assuré Mor Kane. Il rappelle d’ailleurs que la formation de Abdoulaye Wade a «toujours connu des défections». Et il n’a pas manqué de jeter une pierre dans le jardin de certains responsables libéraux qui ont quitté le navire pour contester le leadership de Karim Wade exilé au Qatar. «Karim Wade a été désigné candidat à l’unanimité par le parti à l’issue d’un congrès. Nous échangeons souvent au téléphone, mais je ne peux évidemment pas révéler le contenu de nos discussions», a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here