PARTAGER

Le nombre particulièrement élevé des meurtres et d’assassinats qui se sont dernièrement produits au Sénégal avait suscité l’émoi et créé un courant favorable au rétablissement de la peine de mort. Mais on l’avait dit ici même, c’était pour beaucoup de gens juste un effet de mode qui avait peu de chances de voir le jour. Car, vraiment, si on voulait appliquer la peine de mort dans ce pays, on ne pourrait ignorer les nombreux chauffards dont les œuvres sont plus importantes que le bilan des meurtres et assassinats. Tel le cas de l’accident de Koumpentoum avant-hier… D’ailleurs, une idée. Tant qu’à vouloir appliquer la peine de mort, pourquoi ne pas y inclure les chauffards coupables de meurtres de paisibles piétons ? Pas mieux comme dissuasion, non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here