PARTAGER

L’Observateur national des lieux de privation de liberté (Onlp) s’est autosaisi pour enquêter sur le drame survenu à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss avec la mort de deux détenus. Mme Josette Marceline Lopez Ndiaye a mis en place une équipe d’observateurs délégués permanents «qui a pour mission de constater et ouvrir une enquête sur les faits allégués». Le certificat de genre de mort parle d’une électrocution, excluant le mouvement de panique. Cette équipe est composée d’un commissaire divisionnaire de police à la retraite, d’un inspecteur de l’Adminis­tration pénitentiaire à la retraite, d’un colonel de gendarmerie à la retraite et d’un expert en droits de l’Homme «qui doivent soumettre un rapport aux autorités compétentes». L’Onlp est un mécanisme national de prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants mis en place en 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here