PARTAGER

La population de Pakao Dassilamé, bourgade située dans la commune de Sakar, est sous le choc. Elle a perdu trois jeunes dans des circonstances dramatiques. Il s‘agit d’un accident de la route qui avait fait deux morts et un blessé. Gravement atteint, ce dernier, évacué à Ziguinchor, a succombé à ses blessures quelques jours plus tard.
Ces trois jeunes, qui étaient à bord d’une moto Jakarta, auraient cogné un camion en stationnement. L’accident s’est produit le mercredi dernier entre Mankonomba et Soumboundou sur l’axe Kolda-Sédhiou. «Nous avons entendu le bruit d’une moto dépourvue de lumière et qui roulait à vive allure», témoigne Mamadou Diawara, le chauffeur du camion qui faisait l’objet d’un contrôle de routine de la gendarmerie. Notre source précise que réalisant trop tard la présence du camion et des gendarmes, la moto a terminé sa course sous le véhicule. Violemment projetés à terre, deux occupants de la moto dont le conducteur sont morts sur le coup.
Depuis ce jour, la consternation est totale à Dassilamé, village d’origine des trois victimes de cet accident dont le fils de l’ancien président du Conseil rural de Sakar. Ce drame suscite des interrogations à Sédhiou. Sur­tout que certains villageois ne croient pas à la thèse de l’accident. En revanche, des sources balaient d’un revers de main cette dernière allégation. «Gravement atteinte, la troisième victime était dans le coma. Elle ne pouvait pas parler et mieux, les corps des victimes ne présentaient pas de trace de cordes. S’il y avait une corde, ils ne seraient pas projetés sous le camion», tranche notre source. Encore sceptiques, des populations qui réclamaient la lumière sur cette affaire comptaient sur le témoignage de la troisième victime qui est finalement partie avec «les secrets» d’un accident qui laisse des zones d’ombre dans le Pakao.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here