PARTAGER

Que s’est-il passé dans la nuit du mardi au mercredi à la Chambre 11 de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss ? Selon le certificat de genre de mort établi par le Laboratoire d’anatomie de l’hôpital Aristide le Dantec, Cheikh Ndiaye et Babacar Mané «sont morts à la suite d’une électrocution». Il parle «d’une légion de brûlure électrique au cerveau et à l’épaule droite, congestion généralisée et intense des visières secondaires et une défaillance cardio cricuhetone brute», qui ont provoqué la mort de Cheikh Ndiaye et de Babacar Mané, inculpés et placés sous mandat de dépôt pour vol. Dans son communiqué, l’Admi­nistration pénitentiaire intégrait une mort par électrocution ou due à un mouvement de foule. Il faut savoir que cet incident a été produit à cause de la panne d’«un ventilateur de la chambre 11 (qui) a produit des étincelles provoquant un mouvement de panique parmi les détenus», qui voulaient sauver leur peau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here