PARTAGER

Un Comité régional de développement (Crd) a réuni hier le gouverneur, les préfets et sous-préfets de la capitale autour de l’harmonisation des procédures de prise en charge des urgences sanitaires. Le renforcement du parc des ambulances, l’extension des bureaux des usagers sont entre autres les recommandations issues de la rencontre.

La région de Dakar compte 172 médecins, 368 infirmiers d’Etat et 436 sages-femmes d’Etat pour une population estimée à plus de 3 millions d’habitants. Ces données du médecin-chef de la région médicale de Dakar se noient dans la fâcheuse réalité, c’est-à-dire la mauvaise prise en charge des urgences dans les structures sanitaires. La plupart des Sénégalais se plaignent du traitement «indigne» qu’ils subissent en demandant juste un minimum vital : Se soigner. La presse a plusieurs fois relaté le calvaire de malades qui meurent dans des taxis ou dans les couloirs des hôpitaux, faute de place. «L’accueil est un problème dont nous entendons parler tous les jours, mais en particulier quand il y a une urgence. Les délais de prise en charge sont jugés trop longs, le mauvais comportement de certains prestataires, les contraintes administratives et financières.» Ces propos du ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck, à l’occasion d’un Crd sur l’harmonisation des procédures de prise en charge des urgences sanitaires, donnent une idée du travail à faire. Qu’est-ce qui explique cette situation ? La faiblesse de la capacité d’accueil de la plupart des unités d’accueil des urgences et le retard dans le recours aux structures de soins, selon Ndèye Maguette Ndiaye, constituent les contraintes liées à la bonne prise en charge des cas d’urgence. Le non-respect de la pyramide sanitaire, autrement dit des patients se présentent dans les hôpitaux même si leur cas pouvait être traité dans un poste de santé ou autre et l’insuffisance de communication entre acteurs ont été aussi listés par le médecin-chef de la région médicale de Dakar. Alors entre autres recommandations pour soulager les malades, il a été dégagé le renforcement de la régulation au niveau du système des urgences. Pour Mme Seck, «il y a une régulation qui se fait et qui va être renforcée par le Samu national en collaboration avec la Brigade nationale des sapeurs-pompiers». Ce systéme, dit Awa Marie Colle Seck, va faciliter l’orientation des patients et permettre aux structures de se préparer pour bien accueillir les malades. L’aug­men­tation de la capacité des services d’accueil et d’urgence a aussi été revendiquée. Pour le financement des infrastructures sanitaires, elle a indiqué que cela est en cours «pour qu’il y ait des services d’accueil et d’urgence qui ne soient pas là que de nom, mais  qu’il y ait aussi l’équipement qu’il faut». Toujours dans le souci d’améliorer cette question si chère aux Sénégalais, l’Etat travaille sur d’autres pistes. Mme Seck informe : «Nous sommes aussi en train de décentraliser et avoir des unités d’accueil et d’urgence au niveau aussi des centres de santé. Donc à Beaudouin, Philip Maguilène, à Guédiawaye et à Rufisque. Cela va permettre de désengorger les hôpitaux. Au lieu d’envoyer tout le monde à Dakar au Cto (Hoggy) ou ailleurs, les centres de santé vont pouvoir avoir la capacité de le faire.» Le ministre a par ailleurs rappelé l’augmentation des ressources humaines avec le recrutement de 1 000 agents prévus par le chef de l’Etat. Mais aussi l’augmentation de la logistique pour les hôpitaux, le Samu, les sapeurs-pompiers et les structures de santé sera également assurée. Les difficultés de prise en charge des malades mentaux par les structures sanitaires, surtout l’hôpital psychiatrique de Thia­roye, ont été aussi soulevées lors de la rencontre. «Il y a une vrai urgence concernant les malades mentaux», reconnaît le ministre de la Santé. Le renforcement du parc des ambulances et l’extension des bureaux des usagers ont été, entre autres, dégagés comme perspectives pour soigner les établissements sanitaires.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here