PARTAGER

La rue Alpha Thiongane de Diourbel a abrité le traditionnel défilé du 4 avril. La parade civilo-militaire a mobilisé 180 éléments des Forces de défense et de sécurité ainsi que 50 établissements scolaires. Et des corps de métiers comme les tailleurs, les chauffeurs, les conducteurs de motos jakarta, les comédiens, les employés de la Senelec et de la Sonacos ont pris part au défilé présidé par le gouverneur Mouhamadou Moustapha Ndao. Mettant à profit le thème de la célébration du 57ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté internationale, «Rôle des Forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement», le gouverneur, après avoir décerné un satisfecit au colonel Khar Diouf, directeur de l’Ecole nationale des officiers d’active de Thiès, avance : «Comme le disent les naturalistes, la nature, ce sont nos enfants qui nous l’ont prêtée, ce n’est pas un legs de nos aïeux. De ce point de vue, nous devons faire des efforts pour sauvegarder l’environnement. Et nos Forces de défense et de sécurité participent fortement à cet effort.» Lors de la célébration de l’anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale, le capitaine Gotte Dieng, chef du secteur des Eaux et forêts, est revenu largement sur le rôle que les forestiers jouent dans la préservation de l’environnement. Il a rappelé qu’en 2016, le service forestier a dressé 101 procès-verbaux pour des infractions allant de la coupe abusive de bois au transport sans autorisation de charbon. Il a informé que 15 millions 478 mille 700 francs, fruit d’amendes, ont été reversés dans les caisses de l’Etat. Alors que les 3 millions sont allés aux collectivités locales ; d’où l’appel lancé à ces responsables à lutter efficacement pour la préservation de l’environnement.
badiallo@lequotidien.sn   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here