PARTAGER

Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, qui a effectué une visite des champs à Goudiry et Tamba, a semblé être séduit par la situation des différentes spéculations. Pour Mous­sa Baldé, vu la situation, «la région aura son mot à dire dans l’atteinte de la souveraineté alimentaire du pays».
Sans tergiverser, le Maer a dit toute sa satisfaction quant à la situation des cultures. Après avoir visité un champ de fonio dans le Goudiry et un autre de coton dans le Tambacounda, M. Baldé s’est dit très optimiste pour de bonnes récoltes. Les cultures se portent bien et la pluviométrie l’est tout autant, s’est-il félicité. Ce qui fait que l’on aura de bonnes récoltes, martèle-t-il. Sur le fonio, notant un réel intéressement des producteurs pour la spéculation, le Maer soutient qu’elle est une céréale d’avenir. «Nous constatons que les producteurs commencent à le cultiver et qu’il peut contribuer dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. Quid du coton aussi ? Il est lui aussi en nette progression», a laissé entendre le ministre.
De manière générale, résume le président du Conseil départemental de Kolda, toutes les spéculations se portent bien. Et c’est pourquoi, promet-il, dans le volet du Pap 2, le focus sera mis sur la fourniture de matériels agricoles, principale doléance des producteurs. C’est avec de bons matériels agricoles, adéquats que les producteurs pourront arriver à emblaver de grandes surfaces, explique le ministre. Déjà, note-t-il, «avec les quelques tracteurs apportés aux paysans, nous avons constaté que les surfaces emblavées ont sensiblement augmenté. Et cela, au grand bonheur de tous. Nous ferons de sorte que l’accompagnement en matériels agricoles des producteurs soit une réalité dans le Pap 2».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here