PARTAGER

Les réactions du parti au pouvoir contre le brûlot de Thierno Alassane Sall ou TAS étaient attendues. Après le porte-parole adjoint de l’Alliance pour la République (Apr), Abdou Mbow, qui dénonce Le Protocole de l’Elysée, c’est la Convergence des jeunesses républicaines qui regrette une «stratégie éhontée» de l’ancien ministre de l’Energie de «ternir l’image» du Président Macky Sall par «un torchon de manuscrit dont le titre pompeux renseigne à suffisance sur l’état d’esprit de cet énergumène de la rue publique». Dans un communiqué, le coordonnateur des jeunes du parti au pouvoir constate que depuis sa «défenestration» du gouvernement, TAS ne cesse de tenter «vaille que vaille à discréditer toute la République du Sénégal par des comportements de défiance». Or, souligne Moussa Sow, avec son «pestiféré mouvement La République des Valeurs», l’ancien coordonnateur des cadres de l’Apr «peine même à rassembler les habitants de son propre quartier à Thiès». De ce livre, la Cojer ne retient que «quelques nauséabondes feuilles de lecture» d’un «personnage hautain et orgueilleux qui fait fi de la préséance protocolaire avec une indiscipline narrative qui n’est que le fruit de son imagination complotiste». La Cojer brandit une plainte contre l’auteur du Protocole de l’Elysée pour «tentative de déstabilisation de l’Etat et surtout pour haute trahison».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here