PARTAGER

Moussa Tine et son parti ne veulent pas être naïfs au point d’espérer que Khalifa Sall va sortir des griffes de la justice. L’Alliance démocratique Pencoo, qui soutient la candidature de l’ex-maire de Dakar, croit toujours que «la tenue préci­pitée» du procès de son allié en cassation dès le 20 décembre dernier, «soit un mois juste après que le dossier a été en état et devant les centaines de dossiers en attente à la Cour suprême, renseigne sur la volonté constante de neutraliser un adversaire politique dans la perspective de l’élection présidentielle du 24 février 2019». Et dans un communiqué, il invite les «Khalifistes» et leurs alliés à «rester vigilants». «Rien ne permet, à l’analyse, de penser que le régime, avec à sa tête son chef qui a, depuis son installation, pensé et conduit ce funeste projet avec une froide détermination en plaçant les personnes indiquées aux positions stratégiques qu’il fallait, a subitement renoncé à son entreprise d’une élimination judiciaire de ses principaux adversaires politiques», estime l’Al­liance démocratique Pencoo. C’est pourquoi, souligne-t-elle, «au-delà des simples condamnations de principe», elle invite «les forces vives à rester constamment vigilantes et à prendre toute initiative utile pour barrer la route aux ententes mafieuses qui ont fait le choix de la renonciation au profit de la promotion».
M. Tine et ses camarades appellent ainsi «les différentes organisations démocratiques à soutenir particulièrement les positions claires et salutaires de l’Ums (Union des magistrats sénégalais) qui, conformément à nos principes fondateurs, repositionnent la justice aux côtés du Peuple».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here