PARTAGER

Pour Moustapha Diakhaté, le Président Macky Sall est le «seul responsable» de tout ce qui se passe présentement dans son parti. S’il condamne les injures de Cissé Lô, l’ex-Apériste, exclu lui aussi en janvier dernier, estime que c’est le leader de l’Apr qui devrait être devant la commission de discipline. Il invite par ailleurs le procureur de la République à s’auto-saisir sur cette affaire.

«Je crois d’ailleurs que c’est Macky Sall lui-même qui devrait être traduit devant la commission de discipline parce que c’est lui qui a créé le parti et demandé le suffrage des Sénégalais. Donc si on entend ces propos injurieux venant de responsables de son parti, c’est de sa responsabilité.» C’est la réaction de Moustapha Diakhaté sur la sanction contre Moustapha Cissé Lô. Hier, sur le plateau de l’émission matinale «Toc Toc» de Itv, l’ex-membre de l’Alliance pour la République, lui aussi exclu, a déclaré : «L’Alliance pour la République (Apr) est le parti où tout le monde se déteste. Si dans une maison chacun fait ce qu’il veut, c’est le chef qui est le problème. En réalité, cette situation interpelle la responsabilité de Macky Sall. Ce qui se passe, le seul responsable c’est Macky Sall.» En revanche, l’ancien président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar a ajouté sa voix au flot d’indignations après les propos indécents tenus par le député Moustapha Cissé Lô à l’encontre de Yakham Mbaye et de Farba Ngom, tous responsables politiques à l’Apr.
«Je condamne ces propos, mais Moustapha Cissé Lô n’avait pas parlé à la télévision, ni à la radio, encore moins échangé avec un journaliste. Il s’exprimait au téléphone. Donc les responsables de l’enregistrement sonore et de sa diffusion doivent être poursuivis. La Commission nationale de protection des données personnelles (Cdp) et le procureur de la République doivent prendre leurs responsabilités. Le procureur doit s’auto-saisir contre les injures et les diffuseurs. Si on ne fait pas attention, ça sera un précèdent dangereux», a fulminé l’ancien Apériste. Moustapha Diakhaté a été le premier à être exclu du parti de Macky Sall. En janvier 2020, la commission de discipline avait retenu contre lui «les agissements et propos séditieux, fractionnistes et récurrents, des faits qui entachent gravement l’image du parti».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here