PARTAGER

«Le procureur s’est empressé de qualifier les faits alors que l’assassin n’était pas encore arrêté. Il n’y a pas de mobil politique avait-il dit. Il a écarté un mobile». Ousmane Sonko s’est encore interrogé sur la justice hier lors d’une conférence de presse. Des questions de trop ? Moustapha Diakhaté répond : « Sonko se déshonore encore ». Le ministre chef de Cabinet du président de la République a expliqué, sur sa page facebook, que « les autorités ont mis la main sur les auteurs présumés de la mort de Mme Mariama Sagna 10 jours après leur forfait (…) Sonko. qui n’est ni époux, ni frère encore moins père de la défunte joue la honteuse cacophonie de la victimisation ».

L’ancien président du groupe parlementaire Bby a critiqué la façon de procéder de Sonko qu’il qualifie de «narcissique », « populiste et haineux ». C’est «  encore un pied de nez à l’intelligence de nos compatriotes et à nos forces de défenses et sécurité (…). Il braconne la mort de Mme Mariama SAGNE pour semer la haine du gouvernement dans le cœur des Sénégalais et tirer un avantage politique de cet acte odieux ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here