PARTAGER

Moustapha Ka, le directeur des Droits de l’homme devra fournir une explication plausible au ministre de la Justice ce lundi 21 octobre 2019. En effet, le magistrat a été convoqué par sa hiérarchie pour détailler ses motivations qui lui ont conduit  à affirmer « l’engagement de l’Etat du Sénégal à réhabiliter Karim Wade après son procès devant la Cours de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ».

Moustapha Ka avait déclaré la semaine passée à la tribune du Comité des droits de l’homme à Genève que « l’Etat du Sénégal s’engage à réhabiliter Karim Wade après son procès devant la Cours de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ».

Des sanctions sont attendues car le directeur des Droits de l’homme à engager l’Etat du Sénégal sans l’accord de son supérieur en l’occurrence le ministre de la Justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here