PARTAGER

«Je vous promets qu’au soir de la Présidentielle de 2019, nous serons au Palais pour apaiser la souffrance des Sénégalais.» C’est ainsi que Malick Gakou a galvanisé ses militants à la permanence de son parti à Guédiawaye. C’est donc clair qu’il sera candidat et c’était l’objet de cette rencontre. Le sera-t-il sous la bannière de Manko taxawu senegaal ? Les responsables du Gp, venus des cinq communes, ont réaffirmé leur soutien à leur leader et averti qu’ils ne se rangeront derrière personne. Allu­sion à cette polémique autour du choix de Idrissa Seck pour être le candidat de Mts en cas d’empêchement de Khalifa Sall. Le leader du Gp, lui, s’est limité à réitérer son «soutien» au maire de Dakar. Il a d’ailleurs commencé par demander à ses militants de scander «Libérez Khalifa Sall !». «L’em­prisonnement de Khalifa Sall est un recul de notre démocratie. Voilà un homme qui a beaucoup fait pour le Sénégal et qui, aujourd’hui, est victime d’une cabale politique. Nous allons nous battre pour qu’il puisse recouvrer sa liberté. Nous sommes tous témoins de cette injustice et nous lui manifestons notre fidélité et notre engagement. Le Gp ne ménagera aucun effort pour sa libération», a-t-il dit.
Les responsables du Grand parti ont souhaité une union sacrée autour de Gakou. «2019, c’est l’année de la victoire du Gp. Notre commune est prête pour la conquête du pouvoir», a dit Abdourahmane Kane, responsable à Gounass. Aminata Kanté, maire de Sam Notaire, a quant à elle assuré Gakou du «soutien» de sa commune. «Si certains quittent le parti, d’autres arrivent aussi en masse. Notre parti vient juste d’avoir 3 années d’existence», a-t-elle souligné.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here