PARTAGER

Maodo Malick Mbaye ne comprend pas le «silence insupportable» des proches de Macky Sall face aux attaques de l’opposition. Le leader de Conscience citoyenne «Gëm sa bopp» y voit des «envies successorales prématurées et démesurées».

«Halte à l’envie successorale prématurée et démesurée. Politiquement, le Président Macky Sall est entouré, mais pas épaulé.» 5 mois, jour pour jour, après le début du quinquennat, Maodo Malick Mbaye se dit «choqué» par l’attitude des collaborateurs du chef de l’Etat. Le leader du mouvement Conscience citoyenne «Gëm sa bopp» a décidé de mettre sur pied la plateforme «Taxawu Macky, wax ak askan wi» avec comme credo la défense du président de la République et du régime contre la «campagne de dénigrement de ses adversaires, les tentatives de déstabilisation et les attaques en règle souvent orchestrées par des forces étrangères».
Lors d’une conférence de presse hier, M. Mbaye, coordonnateur de la plateforme, a précisé que cette structure n’est ni «un mouvement de soutien dans la majorité présidentielle encore moins un courant de pensée». Selon le directeur général de l’Agence nationale de la maison de l’outil (Anamo), «le vent successoral qui souffle de manière prématurée sur ce régime est en train même de plomber l’action gouvernementale» et engendrer un «mécontentement» des populations. Dans la défense des initiatives du Président Sall, M. Mbaye a dénoncé le «silence insupportable des hommes et femmes promus à des niveaux de responsabilité dès les premières heures de l’alternance de 2012 et couverts de privilèges».
La plateforme «Taxawu Macky, wax ak askan wi» ne trouve «aucune explication» à cette situation. «La politique est d’abord une question de conviction, d’engagement et de loyauté. Ces valeurs ne se monnaient nullement contre des prébendes». Pis, accusera Maodo Malick Mbaye, des responsables récemment promus ou reconduits dans l’appareil d’Etat ont «déserté les antennes de radio et les plateaux de télévision, fragilisant le Président Sall par cette attitude attentiste et calculatrice, le laissant seul à la merci des opposants, des insulteurs publics, spécialistes de la parodie et du lynchage médiatique».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here