PARTAGER

«Après avoir démantelé les piliers de notre démocratie par une série de tripatouillages de la loi électorale au gré de ses intérêts partisans, le Président Macky Sall tente aujourd’hui de porter un énième coup de grâce aux acquis démocratiques de notre pays. En saisissant le Conseil constitutionnel sous le prétexte de permettre aux électeurs  n’ayant pas retiré leur carte de voter aux élections législatives du 30 juillet prochain avec un document administratif autre que la carte d’identité biométrique Cedeao, le président de la République décide unilatéralement de violer les articles L53 alinéa 1er et L78 alinéa 1er du Code électoral qui disposent que seule la carte d’identité biométrique Cedeao fait office de carte d’électeur, et qu’à son entrée dans le bureau de vote, ce dernier doit présenter sa carte d’électeur. La coalition Manko taxawu senegaal (Mts) dénonce cette forfaiture, met en garde le Président Macky Sall et le tiendra responsable de toutes conséquences qui découleront de ce coup de force contre notre démocratie. Mts exige de l’Etat à prendre toutes les dispositions nécessaires pour la tenue des élections le 30 juillet 2017.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here