PARTAGER

Le Président Sall n’est pas encore prêt pour un confinement total, même si, pour lui, il est «incontournable». Mais le mouvement Tout va mal (Tvm), lui, estime que ce scénario s’impose. «Je dénonce une complaisance qui, au finish, risque de nous coûter très cher. L’Etat du Sénégal a une semaine pour décréter un confinement partiel, graduel ou général. Je déclare la fin de l’état de grâce pour Macky Sall et son régime. J’appelle les Sénégalais à une première semaine de confinement à partir du 2 mai 2020», lance son leader Blaise Pascal Cissé. Dans un communiqué, ces activistes imputent la responsabilité de la multiplication des cas de contamination à travers le pays au président de la République. «Je considère que cette situation n’est favorisée que par la légèreté et l’amateurisme qui caractérisent la démarche politique du Président Macky Sall dans cette guerre contre l’ennemi le plus dangereux que l’humanité demeure jusque-là confrontée en ce 21ème siècle.» Par ailleurs, il estime qu’aujourd’hui «l’inefficacité» du Force-Covid-19 dont le Comité de suivi est dirigé par le Général François Ndiaye «demeure manifeste». De son avis, seul un confinement saurait justifier le bon sens d’un tel investissement à hauteur de 1 000 milliards de francs Cfa dans cette lutte contre le Covid-19.

1 COMMENTAIRE

  1. Les gendarmes et policiers laissent passer les véhicules
    de tous types sur la route moyennant une somme d’argent..
    Ce sont eux les criminels.
    Donc ce confinement ne concerne que les gens correctes
    qui aiment leur patries.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here