PARTAGER

52 ans après avoir été imaginé par Léopold Sédar Senghor, le Musée des civilisations noires (Mcn) a ouvert ses portes en décembre 2018. Un bijou dont la paternité pose polémique.

L’inauguration du Musée des civilisations noires (Mcn), imaginé par l’ancien Président Léopold Sédar Senghor en 1966, est un heureux évènement pour le monde de la culture. Abdou­laye Wade avait effectué la pose de la première pierre en décembre 2011. Le Président Sall l’a réalisé et inauguré. Financé par la Chine à hauteur de 20 mil­liards de francs Cfa, le Mcn est d’une superficie de 14 mille m2. Il est construit sur 5 étages qui abritent des salles d’exposition et un auditorium de 150 places pour des séminaires et des colloques.
Il a pour le moment une collection de 5 000 pièces dont la plupart viennent du musée de l’Ifan et de prêts de différents pays. Une aubaine non seulement pour le Sénégal, mais pour toute l’Afrique. Visant à répondre aux besoins d’exposition et de loisir, il sera un facteur important du renouveau culturel du monde noir. Et certains artistes plasticiens peuvent enfin afficher le sourire, car beaucoup d’entre eux peinaient à trouver un espace d’exposition. En attendant la restitution des œuvres pillées par les anciennes puissances coloniales. Même s’il rassemble des œuvres venues d’ailleurs, il réunit aussi celles venues de toute l’Afrique. Ainsi, de cette manière, le continent pourra se réapproprier son histoire. D’un avantage touristique pour la destination Sénégal, il peut être aussi bénéfique pour la nouvelle génération. Laquelle pourra, avec ce musée, apprendre plus sur son histoire et son patrimoine.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here