PARTAGER

Le chanteur Charles Aznavour a l’habitude des honneurs, mais celui-là a une saveur toute particulière. Il a reçu la 2618e étoile du Walk of fame (la Promenade de la célébrité) sur Hollywood Boulevard, la 21e pour un Français.

C’est au 6225 Hollywood Boulevard, proche du quartier Little Armenia, que se loge l’étoile de l’artiste. Lunettes de soleil sur le nez, Charles Aznavour, en costume bleu, a écouté les hommages des intervenants – beaucoup ont souligné qu’il était la seule star arménienne connue dans le monde entier – conviés à s’exprimer face à la foule de badauds toutefois majoritairement composée de Français et d’Arméniens, rapporte Le Pari­sien. Lui-même a pris la parole, en anglais, pour dire quelques mots. «Je suis Français et Arménien, impossible de dissocier les deux. C’est fantastique d’avoir deux cultures différentes. Le français est ma langue de travail, mais ma langue de famille est l’arménien. Mainte­nant, je suis un peu aussi californien, car j’ai ma fille et mes petits-enfants vivent ici. Je suis un grand-père américain. D’ha­bi­tude, je ne parle pas parce que mon anglais n’est pas assez bon», a-t-il dit, selon le quotidien.
Charles Aznavour était particulièrement heureux de recevoir cette distinction en présence de ses proches. A ses côtés, on a pu voir sa petite-fille Leila, sa fille Katia, sa fille Seda ou encore son fils Nicolas. Le chanteur était certes ravi, mais il n’envisage pas pour autant de se contenter d’enchaîner les hommages et les prix puisque, malgré son âge, il reprend la route. En effet, il a annoncé une série de six concerts en janvier et février 2018, et il sera pour la première fois, le 13 décembre 2017, sur la scène de l’Accorhotels Arena de Paris. De son vrai nom Shah­nourh Varinag Aznavou­rian, déclaré par un sondage de Cnn et Time en 1998 comme le «chanteur de variété le plus important du 20e siècle», Charles Aznavour a vendu plus de 180 millions de disques et écrit 1 300 chansons dans de multiples langues, dont She, Hier encore, La Bohème ou Je m’voyais déjà. Né à Paris de parents arméniens et devenu l’un des plus ardents porte-drapeau de cette diaspora, Aznavour a accompagné au piano Edith Piaf pendant des années avant de devenir lui-même un mythe de la chanson française.
C’est Baydsar Thomasian, membre de l’équipe du sénateur californien Kevin de Leon qui représente Hollywood où vit une très large communauté arménienne, qui a pris l’initiative de demander qu’une étoile au nom de Aznavour brille enfin sur le célèbre Walk of fame. «Bien sûr il est Français, mais nous avons le sentiment qu’il est aussi Arménien et nous voulons partager cet honneur avec le monde entier», avait-elle expliqué à l’Afp lors des préparatifs pour la cérémonie.

Avec Rfi et Purepeople.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here