PARTAGER

Le chanteur Paco Briz sort son premier album titré, «Daanu rap» (on va rapper ou entrer en transe, en wolof). Composée de 10 titres, cette production sort ce 30 mars. L’artiste, pour joindre l’utile à l’agréable, va faire le concert de lancement le même jour au Théâtre national Daniel Sorano. Comme l’avait fait Elzo, l’album de «Daanu rap» ne sera disponible que sur support usb.

Ambitieux ! Cet adjectif, Paco Briz l’a adopté tel un tableau de bord pour conduire sa jeune carrière. Le rappeur, qui totalise plus de 60 mille vues sur Youtube en 3 mois, va sortir son premier opus ce 30 mars. Sous forme de bracelet usb, Daanu rap sera lancé à Sorano le même jour. L’artiste a fait face à la presse pour lever un coin du voile sur le spectacle qu’il compte donner ce vendredi. «J’ai envie de montrer mes talents», dit-il pour expliquer le choix de Sorano alors qu’il n’a pas encore de produit sur le marché. A la question de savoir s’il mesure les conséquences en cas de faible affluence, le Yoffois répond : «On veut apporter notre touche au développement du rap galsen. D’habitude, les rappeurs qui prenaient Sorano étaient déjà connus, avec à leur actif beaucoup de produits sur le marché. En prenant Sorano, je veux commencer à écrire l’histoire là où les autres ont terminé. Les Yoffois, les Lébous, sont derrière moi, je vais faire salle comble. Mon ambition est de faire toutes les grandes scènes sénégalaises et africaines.» Et cela passe naturellement par une bonne performance de Daanu rap.
Un titre que l’auteur explique comme suit : «Daanu rap en lébou veut dire que nous allons rapper ; et la seconde signification c’est entrer en transe. Cela veut dire que nous allons rapper jusqu’à entrer en transe.» Si le titre peut susciter l’envie de tester le contenu, il faut tout de même signaler que la coloration entre les 10 titres de l’opus risque de plonger l’auditeur dans une longue écoute. «C’est une suite logique. C’est parce qu’on veut raconter une histoire», se défend l’artiste. Qui constate que «de nos jours, la tendance pousse les rappeurs à ne pas faire des albums comme il se doit. Un album, pour moi, c’est une histoire à raconter. Ça doit avoir un début et une fin.  Ce n’est pas une compilation de morceaux. Chaque titre doit être relié à un autre». Les fans auront le temps de découvrir Daanu rap vendredi à Sorano.

La carrière
Influencé par son grand frère, le manager de Sadik Squad, Paco Briz, fait ses premiers pas dans le rap comme break dancer. Plus tard, l’expression corporelle fera place à l’écriture. Comme tous les rappeurs de sa génération, les cyphers et battles lui ont servi de plateforme d’expression. Il se peaufine un style et commence par la même occasion à se faire un nom dans le milieu. En 2014, Briz attitude, son premier single, lance officiellement la carrière de Paco Briz. Un morceau qui est bien accueilli par le public au point de lui ouvrir les portes du groupe Black Lion. Dans la même année, il sort 3D, son 2èmesingle. La vidéo lui fera avancer. Désormais, Paco Briz porte une image. En 2015, il devient indépendant en quittant Black Lion. Dama Mer, Nangou Dogal et Fénal seront tous enregistrées avant sa participation au concours de jeunes talents Flow up, où il a été finaliste en 2016. Séduit par le talent de Paco Briz, le label Diégui Rails record le fait signer. Ce qui aboutira à ce premier opus de demain, avec un concert de lancement à Sorano.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here