PARTAGER

Sorti au mois de février en version audio et clip vidéo, le single «Kem­taane» s’intéresse à toutes ces choses extraordinaires. Coco Sy y chante tout ce qui nous entoure et donne sens à la vie : le ciel, la terre et la mer… Dans «Kem­taane», la nature devient objet profonde d’une réflexion, amenant l’artiste à exprimer son admiration.

Nombreuses sont les références bibliques, coraniques ou dans la Torah qui font allusion à l’infinie bonté et générosité de Dieu et exhortent les être humains à réfléchir. Dans Kemtaane, Coco Sy s’émerveille et invite à réfléchir sur ces bienfaits divins. Plus qu’une simple réflexion, le single est même un appel à l’introspection, à une prise de conscience. «Quand on regarde ce qui nous entoure, le ciel qui, à travers la pluie, alimente la nature, la terre sur laquelle nous marchons chaque jour et bâtissons nos immeubles, la mer qui, elle, nous transporte, nous alimente, il y a de quoi être fasciné et se rappeler Dieu», relève Coco Sy.

L’album
Au-delà de la nature et de sa foi en Dieu, Coco Sy s’inspire aussi d’autres phénomènes de la vie et s’intéresse à ceux sociaux actuels. Elle a foi en l’amour, la beauté, s’interroge sur la condition humaine, le célibat des jeunes filles qui deviennent ainsi ses sujets de prédilection dans son prochain album qui va comprendre 8 titres. «Tout m’inspire. Je chante le malheur, le bonheur, l’amour (mbeuguel), diox ma sa xol, haut les mains. Je chante aussi toutes les nanas cool, un titre dédié à toutes les femmes du Sénégal. Et je dis : elles sont toutes belles avec ou sans maquillage. C’est le caractère qui détermine l’individu. J’aborde aussi le célibat des jeunes filles et je les invite à ne pas être matérialistes», confie-t-elle. Cet album sera donc imbibé de toutes ces couleurs de la vie. Côté couleur musicale, l’artiste promet qu’il y aura de l’afro-soul, de l’acoustique et du mbalax.
Si pour le moment elle n’a pas encore de titre pour cet album, Coco Sy indique qu’elle est cependant très avancée dans ce projet d’album. «Trois morceaux sont déjà enregistrés et l’album va sortir avant la fin de l’année 2018», annonce-t-elle.

Carrière d’ex-danseuse
La chanteuse qui a longtemps cheminé dans le milieu des arts en tant que danseuse et choriste est aujourd’hui sûre de ses talents de chanteuse. Son manager, Abdoulaye Fall, l’est encore plus. «Coco Sy n’est pas un jeune talent. C’était un talent caché», souligne-t-il avec la promesse que son album sera, tout comme son single, exceptionnel. «Les Sénégalais seront surpris. Ils le seront agréablement. Coco Sy chante bien», dit-il expliquant qu’une belle voix ne fait pas toujours un bon chanteur. «Il faut surtout savoir chanter juste pour être un bon chanteur. C’est ce que Coco Sy fait. Elle a pris le temps de mûrir son art», lance-t-il. Tous les espoirs reposent donc sur l’ex-danseuse et ex-choriste de Abou Diouba Deh, Ousmane Hamady Diop qui a embrassé une carrière solo et qui se défend contre ceux qui sont persuadés qu’ex-danseuse rime avec piètre chanteuse. «Bien au contraire, Ndèye Guèye, Mbathio, comme moi restons dans le cercle de l’art. On peut quitter la danse pour devenir chanteur, comme un percussionniste peut quitter la percussion pour faire de la musique. La danse, c’est de la musique. Chanter et danser, c’est presque pareil, si même danser n’est pas plus compliqué que chanter. Je fais de la musique parce que je sens la musique. Et j’ai conscience de ce dont je suis capable. Je vais me consacrer à la musique, tout en continuant de me perfectionner», conclut-elle comme pour défier la horde des détracteurs.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here