PARTAGER

Blessé face au Fc Barcelone en demi-finale aller de la Ligue des champions, Naby Keïta pourrait rater la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019, selon une annonce faite ce vendredi matin par Jürgen Klopp. Inter­ro­gé par Foot224, le sé­lec­tionneur du Syli National, Paul Put, estime qu’il est trop tôt pour tirer une conclusion.

Mercredi soir au Camp Nou, le bon début de match de Naby Keïta a été freiné par une sortie prématurée après seulement 20 minutes de jeu. Jordan Henderson a pris la place du Guinéen au milieu d’une équipe de Liverpool qui a fini par perdre (3-0) devant la bande à Messi.
De retour en Angleterre, la nouvelle radio (Irm) faite par l’international guinéen révèle une blessure plus grave qu’on ne le croyait et qui pourrait même impacter sa participation à la prochaine Can.
Dans un entretien accordé à la rédaction de Foot224, le sélectionneur de la Guinée a réagi à l’annonce du technicien allemand. «J’ai échangé avec Liverpool et Naby Keïta, mais on doit attendre. C’est Liverpool qui ne veut pas prendre de risques. Cela ne veut rien dire», dit Paul Put.
Selon l’ancien entraîneur du Kenya, le joueur guinéen ne va pas se limiter aux examens effectués par le staff de Liverpool. Au besoin, il sera aussi consulté par les médecins du Syli National. «Il doit aussi voir son médecin en Suisse qu’il a l’habitude de consulter s’il a une blessure. Après, on va voir les deux résultats. Nous aussi on a le droit d’appeler notre joueur pour faire aussi une consultation, mais je préfère que Naby consulte son médecin. Si les résultats sont différents, je peux appeler le joueur pour faire une consultation avec l’Equipe nationale. J’ai demandé de m’envoyer les résultats avec le scanner. S’il se déplace en Suisse, je vais demander aussi le résultat et le scanner. S’il y a une différence, je vais prendre ma décision. C’est trop tôt pour dire quelque chose», nous explique-t-il.
En conférence de presse, Klopp annonce que le Guinéen sera indisponible pour au minimum huit semaines, ce qui compromettrait les chances de voir Naby à la Can Egypte 2019.
Paul Put ne l’entend pas de la même oreille. «Une blessure comme celle de Naby, tous les constats dans les six premiers jours ne sont pas fiables à cent pour cent. Il faut toujours attendre cinq à six jours pour faire de nouveaux examens. Je ne suis pas docteur, mais je parle avec expérience», conclut-il dans l’entretien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here