PARTAGER

Les officiels ont désormais un petit sac au bout du sifflet pour recueillir les éventuels postillons et jets de salive qui peuvent sortir de leur bouche quand ils l’utilisent.

Pour cette reprise de la saison à Disney World, rien n’a changé pour les arbitres dans la pratique de leur activité. Rien ou presque, puisqu’on a pu remarquer un sifflet bien plus voyant qu’à l’accoutumée. En effet, on y trouve un petit sac noir qui est glissé dans chaque sifflet. Son objectif ? Récolter les postillons et jets de salive qui vont émaner de la bouche des officiels. «Avec l’importance prise par la santé dans cette bulle, à l’évidence on voulait s’assurer d’avoir un système pour les sifflets», commente pour l’AP, Monty McCutchen, vice-président des arbitres. «Dans un monde normal, on n’aurait pas eu besoin de se soucier de ce qui sort d’un sifflet, que ce soit un crachat ou de l’humidité. Mais désormais, c’est nécessaire.»
Ce petit ajout a demandé des tests, car les sifflets en Nba sont connectés. Ils sont programmés pour communiquer avec la table de marque et stopper le chrono dès qu’ils sont utilisés par les arbitres. Les petits sacs, lavables et réutilisables, sont donc accrochés au sifflet par un système Velcro ou «scratch».
Ce changement s’est-il fait sentir chez les officiels ? Est-ce contraignant ? «Aucun arbitre ne va se plaindre de revenir au travail et de suivre les consignes de sécurité sanitaire», répond Zach Zarba, qui officie à Orlando. «On est tous d’accord avec ça. Cela permet d’assurer la sécurité de tous, donc c’était une évidence de l’adopter. Le sens du détail et le niveau d’innovation ici sont impressionnants.»
Avec basketusa.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here