PARTAGER

La répétition de crimes odieux commis sur des femmes (Coumba Yade et Binta Camara) interpelle aussi les autorités. Dans un communiqué, le ministre de la Femme, de la famille et du genre a exprimé son indignation en regrettant que «depuis quelque temps, notre pays connaît une recrudescence des violences faites aux femmes et aux filles, occasionnant parfois des pertes en vie humaine» dans des conditions atroces. «Je condamne énergiquement de tels actes ignobles et inhumains auxquels il faut mettre un terme», tonne Mme Saly Diop Dieng. Face à cette situation, elle dit l’engagement de son département à mettre fin à de telles pratiques. «Je réitère l’engagement des services de mon département à renforcer les mécanismes de prévention et de prise en charge des violences faites aux femmes et aux filles, notamment par l’intention des campagnes de communication pour un changement de comportement. J’en appelle à la mobilisation de tous les acteurs, notamment les pouvoirs publics, les organisations de la société civile et les communautés, pour une prise en charge holistique de la problématique des violences basées sur le genre», dit-elle. «Il faut que ça cesse», tonne-t-elle
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here