PARTAGER

Ce dimanche 9 juillet, premier jour de la campagne électorale, à la permanence Pape Babacar Mbaye, nichée dans le populeux quartier de Grand-Yoff, c’est l’effervescence et la grande mobilisation. Toutes les présidentes de section sont présentes. La 10ème coordination du Ps doit accueillir la caravane qui vient de Mermoz. En attendant, c’est l’animation avec le tube de campagne chanté par un rappeur «Macky dafa wara dem (Macky doit partir) !». Et là, c’est Ndèye Thioro Niang, une vieille militante du Ps, âgée de 74 ans, qui attire l’attention par son accoutrement. Un foulard à l’effigie du maire Khalifa Sall accroché à son coup, le boubou aux couleurs vertes du Parti socialiste. Elle se mêle à la discussion et exprime l’amour qu’elle voue à son maire. Nostalgique, elle énonce : «Ce militantisme dynamique que je vois dernièrement à Grand-Yoff me rappelle les années phare du Parti socialiste, notamment la forte tendance qui a existé entre Moussa Diouf, (Ndlr : le premier responsable Ps à Grand-Yoff) et Mamadou Diop, ancien maire de Dakar, militant à Yoff pour diriger la ville de Dakar.» Durant cette période, Yoff et Grand-Yoff faisaient partie de la 4ème coordination et Grand-Yoff était divisée en deux camps : d’un côté, les souteneurs de Mamadou Diop dont Khalifa Ababacar Sall et de l’autre ceux de Moussa Diouf dont Mbaye Sall, le père de Khalifa Sall. Pour la septuagénaire Ndèye Thioro Niang, cela n’a rien d’étonnant. Grand-Yoff reste une commune «foncièrement» politique qui a vu grandir des personnalités politiques comme Khalifa Sall, le défunt Pape Babacar Mbaye qui, à l’époque, étaient de jeunes militants du Ps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here