PARTAGER

La visite hier du ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, en banlieue dakaroise a été mouvementée pour le maire de la commune de Ndiarème Limamoulaye. En effet, à l’étape de Guédiawaye, Baydi Sèye a été hué par des jeunes de la localité avec l’appui des jeunes du parti politique Pastef. Il s’en est suivi une bagarre devant le ministre de la Santé, le préfet, un sous-préfet de Guédiawaye, des chefs de services de la police de la localité. Résultat : plusieurs blessées du côté des jeunes de la localité ainsi que de celui du parti Pastef. Le jeune Bassirou Dieng a reçu un violent coup à son œil droit avant d’être évacué à l’hôpital. Que s’est-il passé ? Mamadou Wade, président de l’Association des jeunes de Hamo 4, revient sur les faits : «Lorsque les fortes pluies se sont abattues, les eaux ont inondé le poste de santé à hauteur de 2 m, nous nous sommes mobilisés pour faire évacuer les femmes et le matériel sanitaire.» «En ce moment, personne de la mairie, encore moins le maire Baydi Sèye, ne s’est déplacé pour s’enquérir de la situation. Alors, lorsque le ministre les a informés comme quoi il va passer au poste de santé, les agents de la mairie se sont permis vite de venir nettoyer la structure. C’est alors que nous nous nous y sommes opposés. Notre maire, depuis le début des inondations, nous ne l’avons pas vu, alors pourquoi il attend la visite du ministre de la Santé pour se pointer ?», se demande le porte-parole des jeunes.
Dans le camp du maire, la dame Fatimata Sy, coordonnatrice de la commune de Ndiarème Limamoulaye, et présidente du Mouvement «La panthère et le léopard dans la plateforme de l’Emergence» a réagi. «C’est vrai qu’il faut reconnaître que ce sont des jeunes qui sont là depuis le début. Il y a eu incident, il s’en est suivi une bagarre et des blessés. Certes, le chef de l’Etat a beaucoup investi pour la lutte contre les inondations. Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr est venu s’enquérir de la situation, il a remis des lots de masques, du gel, de l’eau de javel, entre autres», fait savoir Mme Sy.
Lors de son passage dans la banlieue, le ministre de la Santé et de l’action sociale s’est rendu dans quelques structures sanitaires à Pikine et à Guédiawaye, plus précisément au poste de santé de Hamo 5 où les eaux de pluie ont submergé la structure sanitaire, poussant du coup les femmes en état de grossesse à aller vers d’autres structures du département.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here