PARTAGER

La grande faucheuse a mis fin à la carrière politique de l’ancien maire de Dakar. Mamadou Diop est décédé hier à l’âge de 82 ans. Ancien maire, ancien député, ancien ministre, avocat général, M. Diop a consacré plus de 60 ans de sa vie au service de l’Etat.

L’ancien maire de Dakar, Mama­dou Diop, est décédé hier. Celui qui a dirigé la mairie de la capitale pendant 17 ans (1984-2002) était âgé de 82 ans. Ancien membre du Parti socialiste, il a été plusieurs fois ministre sous le régime socialiste. Dans sa carrière, lit-on sur Wikipédia, il a été engagé dans l’Armée française en 1956. C’est dans ce cadre qu’il a été affecté au Niger, puis en Algérie. Promu lieutenant en 1960, au mois de novembre de la même année, il revient au Sénégal et intègre la gendarmerie. Dans ce corps, M. Diop va commander la compagnie de gendarmerie du Sine-Saloum et du Sénégal oriental ainsi que l’Ecole de formation et d’application de la gendarmerie nationale avant d’être versé dans la réserve lorsqu’il obtient le grade de commandant. Diplômé en droit, il va abandonner la tenue de la gendarmerie pour intégrer la magistrature. En 1971, il va occuper le poste d’avocat général à la Cour suprême.
A côté de cette carrière professionnelle, il y a celle politique qui a démarré avec le Président Senghor comme secrétaire général de la Présidence. Gravissant les échelons, il sera nommé tour à tour aux départements des Travaux publics, du Transport et de l’Urbanisme, fonction qu’il exerce jusqu’au départ du Président Léopold Sédar Senghor de la présidence de la République. Dans le gouvernement du Président Abdou Diouf dirigé par Habib Thiam, il est nommé en janvier 1981 ministre de la Santé publique. Trois ans plus tard, Mamadou Diop sera élu maire de Dakar, poste qu’il va occuper de 1984 à 2002. C’est d’ailleurs avec ce poste qu’il deviendra célèbre avec son sobriquet «Diop le maire». Ayant passé plusieurs années à la tête de cette mairie, il sera remplacé en 2002 par Pape Diop. C’est aussi pour son expérience dans la gestion de cette mairie qu’il a été sollicité comme témoin dans l’affaire de la caisse d’avance pour laquelle l’actuel maire de la capitale a été jugé. Ministre, sénateur, député, maire, Mamadou Diop avait même dit lors de cette audience qu’il avait consacré «toute sa vie à l’Etat». C’était sa dernière apparition en public. Diop le maire avait ainsi livré sa dernière plaidoirie.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here