PARTAGER

L’Alliance pour la République (Apr) est toujours en léthargie au niveau de Diourbel. Le ministre de la Jeunesse ne dira pas le contraire lors de son passage hier à Diourbel dans le cadre de la caravane des vacances citoyennes. Néné Fatoumata Tall a ainsi invité les jeunes du Baol à s’unir pour réussir.

La guerre de positionnement entre les militants de Dame Diop et ceux de Moustapha Guèye a failli détruire la cérémonie de lancement des activités de la caravane des vacances citoyennes à Diourbel. En effet, des jeunes de ces deux sensibilités se sont donné en spectacle. Chacun des deux camps voulait montrer au ministre de la Jeunesse qu’il a plus mobilisé. Des agissements qui ont poussé Mme Néné Fatoumata Tall à intervenir pour mettre de l’ordre dans l’assistance. «Aujourd’hui, il n’y a qu’un seul camp qui est celui des jeunes qui doivent se soutenir main dans la main. Réunissez vos idées pour qu’on termine cette séance ! C’est mieux pour que chacun puisse s’en servir. Si vous ne le faites pas, en faisant deux camps ou plus et que chacun hue l’autre quand il prend la parole, cela ne serait d’aucune utilité. Il faut qu’on se respecte mutuellement et que la discipline commence par moi. Nous vous demandons tous d’être calmes pour qu’on puisse faire les travaux correctement pour le grand bonheur de la jeunesse de Diourbel.»
Aussi, fera-t-elle savoir, «jeunes de Diourbel, Mbacké et Bambey, je suis convaincue que vous saisirez cette occasion pour montrer par votre attitude et votre comportement que vous avez pris conscience que votre important rôle dans la culture de la paix, du dialogue social et du renforcement de la cohésion et de la solidarité au sein de la communauté. Jeunesse de Diourbel, nous ne pouvons pas partager ce qui nous appartient tous, à savoir notre Sénégal et notre jeunesse qui est une couche très sensible». Ainsi, elle a fait savoir aux jeunes du Baol qu’il faut travailler ensemble main dans la main pour construire un Sénégal émergent. «Je crois que c’est nous politiques qui devons montrer la voie en tenant compte de ceux qui ne font pas de la politique. Mais tout cela montre que vous êtes engagés à l’endroit de vos responsables. Des fois, il faudrait qu’on se contrôle en nous organisant davantage», a-t-elle dit. Choisi comme parrain de ladite cérémonie, le ministre de l’Emploi, de la formation professionnelle et de l’artisanat a invité ses partisans à la retenue. Dame Diop d’ajouter : «Au-delà des considérations politiques, nous œuvrons tous pour un même idéal qui est celui de faire de notre ville un Diourbel émergent. Je vous invite à vous approprier les outils et les dispositifs mis en place par le président de la République pour vous pour en bénéficier le maximum possible. Je vous appelle donc à l’unité, à être au-dessus des clivages politiques et partisans et se battre pour le développement de Diourbel.»
Pour sa part, le représentant du maire de la ville de Diourbel, Moustapha Guèye, a tenté de rassurer le ministre de la Jeunesse. «Madame le ministre, je veux que vous sachiez que les jeunes de la région de Diourbel, plus particulièrement ceux de la commune, qu’il s’agisse de la tendance de Dame ou de la mienne, vous portent dans leur cœur. Ces jeunes ne poseront jamais d’actes qui seront contraires à vos intérêts. Soyez-en assurer», a-t-il dit.

L’étape de Bambey zappée
Des jeunes du département de Bambey ont fait face hier à presse pour dénoncer le fait que le ministre de la Jeunesse ait annulé l’étape de Bambey. Pour le président du Conseil départemental de la jeunesse de Bambey, l’étape de leur département a été inscrite dans le calendrier des activités de vacances citoyennes depuis le mois de mars. Dame Seck a ainsi tenu à préciser : «Ce matin, vers huit heures, les autorités nous ont appelés pour nous dire que le ministre a annulé l’étape de Bambey sans une raison fondée. Alors que l’association qui devrait recevoir le ministre, à savoir Keur Rose, a reçu l’information après avoir fait leur mise en place. Les enfants sont là pour attendre leur ministre au moment où Mme Tall est dans d’autres départements de la région qui n’étaient même pas prévus au préalable. Nous, jeunes de Bambey, considérons que l’attitude de Mme le ministre est un manque de considération.» A en croire M. Seck, ils avaient commencé à faire des dépenses en louant des chaises, des bâches, du matériel de sonorisation ainsi que de la restauration parce que les enfants ont passé la nuit ici. Et, poursuit-il, Depuis un mois, ladite association est dans les préparatifs pour bien accueillir notre ministre et malheureusement la tutelle a fait autrement à cause des raisons politiques. C’est pour cela que la caravane des vacances citoyennes a zappé l’étape de Bambey alors que c’est une activité républicaine qui ne devait pas être inscrite dans le cadre politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here