PARTAGER

Le président du comité national du «Sport pour tous», Abdoulaye Diagne, se bat pour la promotion de l’aquagym au Sénégal. Peu connue des Sénégalais, cette discipline renferme des vertus thérapeutiques poussant le patron de «Sport pour tous» à parapher un partenariat samedi dernier avec les responsables du club de l’aquagym, les Dauphins de Ngor, pour une meilleure vulgarisation de la discipline. Sous l’égide du ministre des Sports Matar Ba qui n’a pu se déplacer, des jeunes et des vieux âgés de plus de 70 ans, victimes d’Avc et ressentant des douleurs musculaires, se sont donné rendez-vous sur la plage de Ngor où ils ont eu à bénéficier de quelques séances de rééducation, en pratiquant l’aquagym. Et cela, sous la houlette des membres de l’encadrement technique des Dauphins de Ngor.
Faisant la promotion des activités ludiques et physiques de masse, Abdoulaye Diagne ne manque pas d’évoquer l’effet bénéfique de l’aquagym sur les victimes d’Avc. «Il y a le contact entre le plat du pied de ceux qui en sont victimes et le sable de mer, sans compter la mer avec tout ce qu’elle représente comme possibilité thérapeutique, les mouvements gymniques adaptés dans l’eau, en commençant par l’étirement jusqu’au mouvement touchant les articulations, allant jusqu’au cerveau. Il y a des blocages mentaux qui sévissent au niveau des patients. En fréquentant l’aquagym, on a remarqué que les gens s’améliorent naturellement. On peut voir au début des gens atteints d’Avc, des victimes d’accident de circulation qui, pour marcher, peuvent faire trente minutes. Mais au bout de trois à quatre séances d’aquagym, ils font la même distance en cinq minutes. Ce sont des symptômes d’amélioration», se félicite M. Diagne qui informe qu’il y a des patients qui viennent d’autres pays pour se faire soigner au Sénégal à travers l’aquagym. «Nous avons décidé de contribuer au développement de cette discipline qui commence à être bien connue», dira-t-il, se réjouissant de la présence de plus de 200 personnes à cet événement. «Activité multifonctionnelle, l’aquagym intéresse toutes les catégories d’âge», selon M. Diagne qui souligne que «c’est une discipline qui a des vertus au niveau de la réadaptation».
Souhaitant voir sa pratique étendue sur les autres plages de Dakar et à l’intérieur du pays, le comité national du «Sport pour tous» appelle au soutien des autorités communales et étatiques pour garantir un meilleur cadre de vie.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here