PARTAGER

Les artistes ont un très grand rôle à jouer pour la conscientisation des communautés. Pour ce faire, Enda Energie et Ive Sénégal ont réussi à mettre un programme qui vise à contribuer à l’éducation à la citoyenneté pour une transition écologique et économique dans l’Entente intercommunale de la Petite-Côte (Eicp). C’est dans ce cadre que des artistes de la Petite-Côte ont réussi à créer une compilation de 10 titres qui regroupe plus d’une dizaine d’artistes qui se sont engagés à sensibiliser sur la cause écologique.

Pour une mise en œuvre inclusive, le programme de bonne gouvernance écologique dans l’Entente intercommunale de la Petite-Côte (Eipc-Gizc) a trouvé nécessaire d’impliquer les artistes-musiciens de Mbour dans une compilation de sensibilisation sur les principales thématiques du programme. Lors de la cérémonie de lancement de la compilation Na Set, composée de 10 tires et regroupant plus de 13 artistes-musiciens du département de Mbour qui se sont engagés à sensibiliser sur la cause écologique, Mme Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne (Ue) au Sénégal, a rappelé que l’Ue place au cœur des priorités de son projet la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, la promotion d’une agriculture durable et le développement circulaire.
Selon Mme l’ambassadrice de l’Ue au Sénégal, cette mobilisation des artistes-musiciens de la Pette-Côte magnifie la créativité de la jeunesse sénégalaise, qui exprime son combat pour la salubrité et son engagement pour la protection de l’environnement.
A travers cette compilation Na Set, ce collectif d’artistes capacités sur les défis climatiques de la Petite-Côte a conscience de l’urgence de la situation et veut éveiller les consciences à travers les mélodies accompagnées de lyrics très engagés pour la préservation de la planète.
Face à la crise liée à la pandémie, elle invite la population à saisir l’opportunité de cette situation et des  défis à relever pour «rebondir et promouvoir une relance verte, inclusive et durable. Mais cette relance verte ne sera possible que si nous nous engageons, toutes et tous, pour plus d’hygiène, pour un cadre de vie plus sain, pour plus de biodiversité, pour un environnement protégé et libéré des pollutions et des agressions», a-t-elle déclaré.
Elle ne doute pas que cette compilation va inspirer les jeunes, c’est pourquoi elle n’a pas manqué de savourer cette œuvre. «Avec vos mots, avec vos rimes et vos mélodies, vous y contribuerez avec force. Les messages que vous portez résonnent aux oreilles des jeunes et des moins jeunes. Grace à cette compilation, vous éveillerez les consciences, vous créez des vocations, vous montrez que réussir au Sénégal, c’est possible. Vous êtes des leaders d’opinion dans un monde qui est à réinventer. De manière ludique, créative et artistique, vous contribuez à faire en sorte que désormais la protection de l’environnement soit au cœur de nos préoccupations», a souligné l’ambassadrice de l’Ue au Sénégal.
Cette compilation, enregistrée à Nianing, a été réalisée en collaboration avec le studio Khidma Music et Dawise, Mamj Ras Soul, Bu Ak El Badi, Groupe Tama, Amdy Mous­tapha, Maestro Ely, King Fada, Fresh Boys Opc, Gora Algaf Family et Pape Line. Ces artistes musiciens ont participé à cette compilation Na Set et ont abordé dans leurs chansons des thématiques liées à l’érosion côtière, la gestion des déchets, la pollution, la justice climatique, l’écocitoyenneté, entre autres.
Auparavant, l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal a inauguré également la zone écologique communautaire de Ngaparou réalisée par les femmes du groupement «And Suxali Sunu Gokh».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here