PARTAGER

Au cours de cette rencontre de la Conférence des leaders de Benno bokk yaakaar, la question de la tête de liste de la coalition n’a pas été évoquée. Les journalistes ont interpellé le président de l’Assemblée nationale sortant sur le sujet. Moustapha Niasse répond : «Ce que je peux vous dire, c’est que ceux qui dirigent la coalition sont en train de réfléchir sur la question. En temps opportun, Benno traitera cette question et réglera le problème. Il n’y a pas de problème. Une tête de liste sera désignée en son temps. La question n’a pas été évoquée parce que ce n’est pas une priorité pour Benno bokk yaakaar. Rien n’urge.» Cependant, la tête de liste de la majorité en 2012 maintient le clair-obscur : «Je suis candidat nulle part, ni au niveau départemental ni au niveau national. J’ai 77 ans et 5 mois. Si on a besoin de moi pour une mission, je peux, tant que je vivrai, peut-être essayer. On ne peut être plus clair. Je ne demande rien, n’attends rien, n’espère rien et ne dispute rien avec personne.»
Ce fut un dialogue entre Niasse et un journaliste. Le président de l’Assemblée nationale interroge : «Que me conseillerez-vous si on me demandait de diriger la liste ?». «D’aller vous reposer», signifie son interlocuteur. «Je me repose depuis 30 ans. Mais la citoyenneté ne se repose pas», réplique le leader de l’Afp. «Mais vous avez 77 ans et 5 mois», insiste le journaliste. «Et alors, mais j’appartiens à une coalition. Je dis ce que je pense, mais j’appartiens à une coalition qui est dirigée par un homme que je respecte et que j’estime qui s’appelle Macky Sall. Que je sois à la retraite, cultivateur dans mon village sur les tracteurs, je soutiendrais Macky Sall tant que je vivrais, tant qu’il n’aura pas fini son deuxième mandat. Le débat d’adulte est clos», conclut-il.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here