PARTAGER

Au moment où les concertations entre les partis politiques sont bloquées, le chef de l’Etat a tenu à renouveler dans son adresse à la Nation son appel au dialogue. «Ce qui nous lie est plus fort que ce qui nous oppose», a-t-il rappelé. Aux yeux du président de l’Assemblée nationale, cet appel au dialogue du chef de l’Etat est un signe d’optimisme. «Il a beaucoup mis l’accent sur le dialogue. A nouveau, il a lancé un appel au dialogue national au Sénégal, par les Sénégalais et pour les Sénégalais. C’est parce qu’il est optimiste que le chef de l’Etat continue chaque fois de lancer un appel pour le dialogue», a dit Moustapha Niasse sur le message de Nouvel An du président de la République. Pour le leader de l’Afp, c’est une «garantie» que donne le chef de l’Etat que ce dialogue se déroulera normalement et répond à l’attente des Sénégalais. Même si les concertations sont émaillées par quelques difficultés, M. Niasse considère que ce dialogue est à la fois «utile, nécessaire, indispensable et incontournable». Ces difficultés sont, pour lui, «inhérentes à la nature humaine». «L’on hésite, l’on cherche à comprendre. L’on avance d’un pas, l’on recule de deux, l’on avance de trois pas, l’on recule d’un. L’essentiel, c’est d’être et de rester optimiste, de croire au génie humain et en la singularité du génie sénégalais», souligne-t-il. Selon Niasse, «ces difficultés ne sont en réalité que le signal que nous irons vers des compromis».
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here