PARTAGER

Une qualification et de la casse. L’Ogc Nice a connu une soirée contrastée ce mercredi face à Auxerre en 16e de finale de Coupe de la Ligue, à l’Allianz Riviera (3-2). Sur le terrain, les Aiglons ont assuré l’essentiel, validant face aux pensionnaires de Ligue 2 leur ticket pour les huitièmes.
Mais du côté de l’infirmerie, les nouvelles ne sont pas bonnes avec des blessures notées chez les Niçois. C’est d’abord Racine Coly qui a rendu les armes, trahi par sa cuisse (66e). Le défenseur sénégalais s’est blessé tout seul sur une action. En attendant l’Irm, à vue d’œil cela ressemble à une blessure musculaire ou claquage derrière la cuisse.

Coly incertain contre la Guinée équatoriale
Convoqué pour le match Guinée équatoriale-Sénégal du 17 novembre à Bata pour l’avant-dernière journée des éliminatoires de la Can 2019, le latéral sénégalais est du coup incertain pour cette rencontre que l’attaquant Moussa Konaté et le gardien Abdoulaye Diallo ne joueront pas pour cause de blessure. Aliou Cissé pourra cependant puiser chez ses réservistes où figure un certain Adama Mbengue.
Un autre joueur niçois a quitté ses coéquipiers. Il s’agit de Bassem Srarfi. En obtenant le penalty du 3-1, il a quitté le terrain sur civière (80e). «Srarfi est sorti sur des crampes. Pour Racine Coly, c’est peut-être un peu plus grave. Nous verrons jeudi après les examens», a commenté le coach Patrick Vieira après la rencontre. Une rencontre bien entamée par les Niçois qui menaient à la pause 2-0, grâce à Maolida (16e) et Walter (41e).
Mais en deuxième période les hommes de Patrick Vieira ont tremblé. En effet, les Bour­guignons se sont révoltés, marquant deux fois par Dugimont (56e) et Philippoteaux (82e), alors que Walter, auteur d’un doublé, pensait avoir tué tout suspense sur penalty (80e). Mais à l’arrivée l’essentiel a été fait.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here