PARTAGER

Alors que les frondeurs ont fixé, samedi, lors d’une conférence nationale, la date du 8ème congrès de la Ld au 17 février prochain au Cices, le secrétaire général par intérim de ce parti sort de son silence. A la Ld-debout, Nicolas Ndiaye dit : «Nous réaffirmons, sans équivoque, qu’au regard des textes qui régissent le fonctionnement de la Ligue démocratique, toute activité de ce mouvement illégal est nulle et non avenue, et sans effet sur la marche normale du parti. Dès lors, les délibérations et conclusions de cette prétendue conférence nationale n’engagent aucunement la Ligue démocratique. En conséquence, ce groupe de fractionnistes est disqualifié pour convoquer le 8ème congrès ordinaire de la Ligue démocratique.» En revanche, ironise-t-il, «il leur est loisible de tenir le 1er congrès ordinaire de la ‘’Ld-debout’’».
Le communiqué rappelle que le Bureau politique du parti, en sa session du 21 octobre 2017, avait, entre autres décisions, désapprouvé le mouvement et demandé à ses membres de cesser leurs activités. «Contrai­rement à leurs déclarations destinées à manipuler l’opinion et à abuser les militants, ils ont, dans la période, poursuivi leurs activités», constate le remplaçant de Mamadou Ndoye. Et justement, ce dernier qui s’était emmuré dans son silence depuis son départ du secrétariat général s’est officiellement rangé du côté de la Ld-debout. La Ld souligne que les frondeurs «continuent à réaffirmer, urbi et orbi, leur majorité dans le parti et recourent en même temps à des structures parallèles». Elle en déduit qu’une telle «incohérence est indigne de véritables militants imprégnés des valeurs de la Ligue démocratique».
Donc, Nicolas Ndiaye et ses camarades affirment que, conformément à la tradition de la Ld et aux décisions du Bureau politique, en sa session du 21 octobre 2017, «le 8ème congrès ordinaire de la Ld sera convoqué par les structures régulières du parti, en l’occurrence le Bureau politique, seule instance de décision de la Ligue démocratique». Ils appellent ainsi les militants à «faire preuve de sérénité et à poursuivre le travail d’implantation du parti partout à travers le territoire national».
hamath@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Celui qui est majoritaire dans un parti et qui contrôle 300 sur les 350 sections que compte le parti, n’a pas besoin de créer un mouvement fractionniste pour exister! Il y a anguille sous roche et il se trouve que l’anguille est plus grosse même que la roche! J’avais annoncé que les loups aux dents longues vont sortir du bois, un d’entre eux est sorti et s’est affiché à la conférence nationale du mensonge et de la couardise de cette ld debout; reste l’autre loup qui est toujours tapi dans l’ombre et qui attend que tout soit clair pour oser s’afficher! Courir sur une terrasse peut durer dans le temps mais pas dans l’espace! Le mensonge ne fait pas long feu!
    Je précise que Mamadou Ndoye n’atterrit pas à ld debout car il en est l’instigateur, l’initiateur, le père fondateur avec son compère et tuteur politique!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here